mtlcounter-info

Video: blocage des trains le 9 octobre en solidarité avec Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Video: blocage des trains le 9 octobre en solidarité avec Gidimt’en
Oct 142021
 

De SubMedia

Le 9 octobre 2021, dans le cadre do la semaine d’action en solidarité avec le clan Gidimt’en, un groupe de personnes à soi-disant Montréal ont passé l’après-midi à bloquer les trains. Iels ont ensuite manifesté dans la rue.

#AllOutForWedzinKwa

Bristol (UK) : Des nouvelles de la situation du compagnon Toby Shone

 Commentaires fermés sur Bristol (UK) : Des nouvelles de la situation du compagnon Toby Shone
Oct 122021
 

De Dark Nights (traduit par Attaque)

Le procès contre Toby a commencé le 6 octobre, à la Bristol Crown Court. Les accusations d’être l’administrateur du site 325.nostate.net, de financement du terrorisme par le biais de ce site internet et de collecte et diffusion de matériel utilisable à des fins terroristes ont été abandonnées, à cause du manque de preuves.

Il reste toujours inculpé pour les autres accusations, c’est-à-dire possession de drogues de classe A et de classe B avec l’intention de les dealer, production d’une drogue de classe B, ainsi que pour un autre chef d’accusation : possession de drogue de classe AA. À l’heure actuelle, nous savons que cela pourrait donner une peine d’emprisonnement allant de 3 à 6 ans.

L’opération Adream, déclenchée par l’État britannique, est une tentative de détruire 325 et ses publications, une attaque contre la contre-information, liée à la répression qui s’est intensifiée sur cette île depuis la pandémie et les confinements qui ont suivi, une répression qui a toujours existé, une attaque contre toute forme de révolte active dans ces lieux.

Nous ne croyons pas à la culpabilité et à l’innocence, nous ne croyons pas à la passivité, seulement à la solidarité qui contribue à la continuation du conflit contre l’existant.

Force et solidarité pour le compagnon anarchiste Toby Shone !

Rien n’est fini, le conflit continue !

Le collective Dark Nights

Blocage des rails en solidarité avec la semaine d’action Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Blocage des rails en solidarité avec la semaine d’action Gidimt’en
Oct 102021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Ce samedi 9 octobre à Pointe-Saint-Charles, nous étions plus de 50 personnes à bloquer les chemins de fers du CN. L’action a bloqué 5 voies parallèles pendant plus d’une heure et demi. Nous avons agi ainsi afin de manifester notre solidarité envers le peuple Wet’suwet’en en lutte pour défendre leur territoire contre le pipeline de Coastal GasLink. Sur les deux bannières affichées, on pouvait lire: “#AllOutForWedzinKwa 1312” ainsi que “All Out For Wet’suwet’en #ShutDownCanada”. Plusieurs trains n’ont pas pu quitter la Gare, certains ont rebroussé chemin ne pouvant pas accèder à la gare et certains sont restés immobiles au moins une heure après le blocage. Cela est peut-être dû à une accumulation de travail ou une inspection des rails.

Lorsque nous avons quitté les rails, nous avons mené une manifestation dans les rues du quartier chantant des slogans contre la colonisation et la police et des slogans de solidarité aux gardien.nes de la terre Wet’suwet’en. Des groupes de jeunes paraissaient clairement heureux de nous voir, iels ont pris nos tracts et nous ont suivis un peu avant que nous nous dispersions. Face à la police qui s’est présentée, nous bénéficions d’une supériorité numérique importante. La police se tenait à distance. Il n’y a pas eu d’arrestation.

Nous répondions à un appel de solidarité lancé par le clan Gidimt’en durant les deux dernières semaines. Nous espérons que cette action soit une première qui s’inscrit dans la série d’évènement de la semaine d’action à laquelle le clan Gidim’ten a récemment appelé et qui durera jusqu’au 15 octobre: https://www.yintahaccess.com/news/calltoaction. On vous encourage à répondre à l’appel et à commencer à organiser des actions en solidarité avec les gardien.nes de la terre Wet’suwet’en alors qu’iels s’apprêtent à subir d’autres affronts de la GRC sur leur territoire.

Le 25 Septembre dernier, les gardien.nes des terres ont détruit les routes d’accès au site de forage de Coastal Gaslink vers la rivière de Wedzin Kwa. Plusieurs blocages ont eu lieu et le site de forage a été occupé. Les chefs ancestraux ont été menacé.es d’être arrêté.es à leur arrivé sur place et on leur a refusé l’accès à leur propre térritoire. Les exactions et les actes de violences perpétrés par la GRC et les agents de sécurité de CGL envers les gardien.nes des terres comprennent des arrestations et des éléctrocutions par taser. Malgré cela, les gardien.nes des terres restent fort.es et resistent. Plusieurs blocages ont été érigés et le peuple Wet’suwet’en occupe le site de forage qui menace leurs terres.

“Notre manière de vivre est en danger. La rivière Wedzin Kwa nourrit tout le territoire Wet’suwet’en, elle est la source vitale de la nation Wet’suwet’en.” – Sleydo’, correspondant Gidimt’en.

Coastal Gaslink procède à la construction d’un pipeline de 670 Km à travers le territoire Gidimt’en. Selon le ‘Anuc niwh’it’en (la loi Wet’suwet’en), les cinq clans s’opposent unanimement à la proposition du pipeline. Durant plus de 15 ans, les Wet’suwet’en et leurs allié.es se sont battu.es avec ardeur contre une incursion dans leur territoire. Le peuple a aussi fait plusieurs appels public invitant toustes leurs allié.es à manifester leur support en occupant le Yintah ou par des actions de solidarités dans leur propres villes ou régions. En 2020, les actions de solidarité se sont manifestées par des blocages des chemins de fer et des autoroutes qui ont paralysé l’économie canadienne.

Alors que la terre s’apprête à faire face aux conséquences tragiques des changements climatiques causées par les riches, mais dont les plus vulnérables souffrent, le Canada déterre massivement les corps des enfants autochtones assassiné.es par le système génocidaire des pensionnats. Il est impératif que nous nous mobilisions par des actions de démentèlement de l’État colonial et de la société qui facilite ces atrocités.

En solidarité avec les gardien.nes des terres du Cas Yikh
Fuck la GRC. FUCK CGL. Fuck Canada.
Shutdown Canada 2021.

“Il faut vraiment que nous montions aux barricades.” – Sleydo’, correspondant Gidimt’en

#AllOutForWedzinKwa
#DefendWedzinKwa
#LandBack
#RematriatetheLand
#DefendTheYintah
#CGLofftheYintah
#WetsuwetenStrong
#ShutDownCanada’21

Yannick Vézina : un leader du groupe néofasciste Atalante chez Desgagnés

 Commentaires fermés sur Yannick Vézina : un leader du groupe néofasciste Atalante chez Desgagnés
Oct 062021
 

De Montréal Antifasciste

[Collaboration spéciale Montréal Antifasciste et Québec Antifasciste]

Depuis 2018 Montréal Antifasciste documente les activités du groupe néofasciste Atalante, essentiellement implanté dans la ville de Québec et ses environs. Depuis la fermeture de sa page Facebook en août dernier, Atalante a perdu beaucoup de visibilité, et l’organisation semble s’être recroquevillée sur son noyau dur. Cependant, ses membres et ses sympathisant·e·s sont toujours présent·e·s et actif·ve·s dans la collectivité, et la possible implication de nouvelles recrues nous pousse à maintenir la vigilance et la pression. C’est dans cette optique que nous croyons nécessaire de continuer à exposer les principaux membres d’Atalante, dont ceux qui sont connus pour avoir participé à des actes de violence.

Cet article mettra en lumière l’implication de Yannick « Sailor » Vézina, l’un des membres fondateurs d’Atalante encore actif aujourd’hui, qui n’avait pas encore fait l’objet d’un examen plus détaillé.

Yannick Vézina participait à la plus récente action de visibilité d’Atalante à Québec, le weekend du 25-26 septembre 2021. Photo extraite du compte Telegram d’Atalante Québec.

 

 Yannick Vézina et le Québec Stomper Crew

Yannick Vézina est depuis longtemps proche du Québec Stomper Crew (le gang de rue à l’origine d’Atalante Québec). C’est Antoine Mailhot-Bruneau, un camarade de classe à l’Institut Maritime de Rimouski dans la première moitié des années 2010, qui l’a introduit dans l’entourage des Stompers. Montréal Antifasciste a déjà révélé qu’Antoine « Tony » Mailhot-Bruneau est le leader idéologique d’Atalante et l’auteur du manifeste du groupe, Saisir la Foudre. À partir de cette rencontre, nous savons que Vézina s’est rapidement radicalisé et a multiplié les frasques pour mieux s’intégrer au crew. Nous savons aussi qu’il est devenu membre en règle suite à sa participation à l’agression d’un militant antifasciste.

Yannick Vézina (à droite) avec Antoine Mailhot-Bruneau, leader d’Atalante Québec.

 

Québec Stomper Crew et entourage.

 

Une partie du Québec Stomper Crew.

 

Yannick Vézina lors d’un spectacle de Légitime Violence. On reconnaît à ses côtés Steve Lavallée, un membre de l’entourage du Québec Stomper Crew qui avait été reconnu coupable d’une série d’agressions armées à Montréal à la fin des années 1990.

 

Yannick Vézina, full patch.

 

Avec l’entourage de Légitime Violence et du groupe américain Offensive Weapon.

Vézina semble d’ailleurs avoir un goût prononcé pour la violence, puisqu’il s’en est pris il y a quelques années à un jeune qui arrachait des affiches d’Atalante en plein jour, en le poursuivant armé d’une batte de baseball. Il utilise aussi ouvertement des hashtags comme #quebecfascistcrew sur son compte Instagram personnel. Ça donne une bonne idée du personnage…

Vézina et Atalante

En plus de faire partie du Québec Stomper Crew, Yannick Vézina est aussi un membre important et actif d’Atalante. Il a entre autres participé à au moins un « pèlerinage » en Italie et participe à toutes les actions d’Atalante depuis le début lorsque son emploi du temps le lui permet. Il faisait d’ailleurs partie du petit groupe de militants qui ont fait irruption dans les bureaux de Vice Québec en 2018 pour en intimider les employé·e·s.

On reconnaît facilement la montre et le tatouage sur l’avant-bras gauche.

On peut aussi l’apercevoir sur plusieurs photos de distributions de sandwichs et de collages de banderoles. Par ailleurs des révélations de la taupe Quentin Pallavicini nous laissent croire que Vézina agirait à titre de trésorier d’Atalante.

Yannick Vézina (rangée avant, à droite) avec le noyau dur d’Atalante Québec.

 

Une partie des membres d’Atalante Québec, en janvier 2019, sur le toit du quartier général de CasaPound à Rome.

 

Avec d’autres membres d’Atalante Québec, à Rome, en janvier 2019. On reconnaît à droite Sébastien Magnificat, le responsable des relations internationales de CasaPound.

 

Le Québec Stomper Crew et Légitime Violence, avec des camarades américains, entourent Steven Bissuel, l’ex-leader de Bastion Social et du Groupement Union Défense – Lyon (GUD). Yannick Vézina est au centre, à gauche de Bissuel.

  

Yannick Vézina s’adresse aux militants et militantes d’Atalante Québec, le 1er mai 2016.

 

À gauche, Yannick Vézina porte fièrement le drapeau d’Atalante Québec à l’occasion d’une marche au flambeau organisée peu après la création de l’organisation en 2016.

 

Yannick Vézina a participé à d’innombrables actions de visibilité d’Atalante, comme cette distribution de tracts à Québec, en 2019.

Yannick « Sailor » Vézina

Yannick Vézina, s’est choisi le surnom de « Sailor » et semble prendre très à cœur sa profession de marin. Fait cocasse, le logo d’Atalante semble être calqué sur l’illustration d’un manuel d’étude de l’Institut Maritime du Québec, rappelant quelque peu le symbole fasciste « flash and circle », adopté une décennie plus tôt par le Blocco Studentesco, l’aile jeunesse/étudiante de l’organisation néofasciste italienne Casapound, qui a directement inspiré la création d’Atalante.

Le logo d’Atalante Québec…

 

… est visiblement calqué d’un manuel de formation de l’Institut Maritime du Québec.

Le motif « flash and circle », utilisé par plusieurs organisations fascistes, est notamment le logo du Blocco Studentesco, l’aile jeunesse de l’organisation néofasciste italienne CasaPound.

Yannick Vézina est présentement employé par la compagnie maritime québécoise Desgagnés, et il navigue régulièrement sur le « Zélada », un navire qui ravitaille les communautés du nord du Québec et du Canada.

    

Yannick Vézina est employé à bord du Zélada, un navire de la flotte du Groupe Desgagné.

Il serait intéressant de savoir comment cette compagnie réagit au fait qu’elle emploie un membre en règle d’une organisation néofasciste, un membre qui est aussi lié à plusieurs agressions violentes motivées par une idéologie haineuse. Surtout qu’on a de bonnes raisons de croire qu’il traîne des autocollants d’Atalante pour en coller lors de ses escales à Rimouski.

Si vous souhaitez les interroger à ce sujet :

Téléphone : (418) 692-1000

Courriel : info@desgagnes.com – info@transarctik.desgagnes.com

Depuis quelque temps, les choses semblent aller plutôt bien dans la vie personnelle de Vézina, il a récemment acheté une maison dans le secteur Charlesbourg/Lac-Beauport en banlieue de Québec avec sa compagne, qu’il a récemment demandée en mariage! Il serait peut-être temps de lui rappeler que les actes de violence et les idées haineuses qu’il défend ont des conséquences…

On salue ici la note supplémentaire de romantisme que confère le bol de croquettes.

 Conclusion

Dans le contexte où les néofascistes d’Atalante ont perdu leur page Facebook et leur site Web, il serait facile de ne plus les considérer comme une menace sérieuse. Nous croyons cependant que ce serait une erreur, et que nous devons plus que jamais maintenir la pression sur les militant·e·s actuel·e·s et réaffirmer que ces idées haineuses ne sont pas les bienvenues au Québec.

Que ce soit sur terre ou en mer, nous continuerons de traquer les néofascistes partout et tant qu’il le faudra.

Si vous avez d’autres renseignements à nous communiquer au sujet de Yannick Vézina, d’Atalante et de ses sympathisant·e·s, n’hésitez pas à nous écrire à alerta-mtl@riseup.net ou au qcantifasciste@riseup.net.

Déploiement de bannière en solidarité avec Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Déploiement de bannière en solidarité avec Gidimt’en
Oct 032021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Tôt le matin du 30 septembre, première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation, nous avons déposé une bannière en solidarité avec le camp de Gidimt’en. Notre bannière disait “Shut Down Canada ’21 #CGLOffTheYintah”.

Les Wet’suwet’en et leurs alliés défendent le Yintah contre les incursions de Coastal GasLink et de la GRC depuis de nombreuses années. Ils continuent de défendre leurs terres alors que le Canada fait des gestes vides vers la réconciliation. Le 25 septembre, le Gidimt’en Access Point a érigé de nouveaux blocages pour empêcher CGL de forer sous la Wedzin Kwa, la rivière qui traverse leur territoire. Depuis ce jour, au moins deux arrestations ont eu lieu.

Ils ont appelé leurs alliés à venir aider à défendre le camp, mais aussi à s’organiser en solidarité de là où ils sont. Nous espérons voir plus d’actions, dans notre ville et au-delà, alors que ceux qui sont en première ligne continuent à faire face aux flics et aux travailleurs de CGL.

Au coucher du soleil, notre bannière était toujours en place sur le pont. Nous espérons qu’elle y restera pour longtemps, tout comme notre solidarité !

RBC prise pour cible en solidarité avec les défenseur.e.s de la terre Wet’suwet’en

 Commentaires fermés sur RBC prise pour cible en solidarité avec les défenseur.e.s de la terre Wet’suwet’en
Oct 022021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Le Canada est un mensonge. La réconciliation est morte. Après la tombée de la nuit de la Journée nationale de vérité et de réconciliation, la Banque royale du Canada a été prise pour cible au coeur du quartier financier de Montréal. RBC est un investisseur du pipeline Coastal GasLink. Alors qu’elle publie des photos en chemises oranges pour montrer son engagement à la réconciliation, CGL tente de forer sous la Wedzin Kwa, cours d’eau sacré du peuple Wet’suwet’en, avec l’aide de la GRC qui menace, arrête et torture les défenseur.e.s de la terre.

Au matin, ils ont caché le message qu’on leur avait laissé : « RBC finance le colonialisme. CGL hors du Yintah. » Avez-vous honte, RBC?

Se réconcilier avec l’histoire génocidaire du Canada implique de s’attaquer aux institutions et aux infrastructures qui maintiennent la violence coloniale dans le présent. CGL, ses investisseurs et la GRC jouent avec le feu en prolongeant leur occupation du territoire Wet’suwet’en.

(A)

Territoire wet’suwet’en : Les Gidimt’en barricadent la route d’accès de CGL et lancent un appel urgent au soutien ; la GRC fait une arrestation

 Commentaires fermés sur Territoire wet’suwet’en : Les Gidimt’en barricadent la route d’accès de CGL et lancent un appel urgent au soutien ; la GRC fait une arrestation
Sep 262021
 

Du Point d’accès Gidimt’en

Tôt ce matin, Cas Yikh [Gidimt’en] et leurs alliés ont pris le contrôle de l’accès au site où ils prévoient de forer sous la Wedzin Kwah ! Nous appelons tous nos alliés à sortir et à se tenir à nos côtés. La route d’accès au site de forage de Coastal GasLink à la rivière Wedzin Kwa a été détruite. Une série de blocages a été mise en place, et le site a été occupé. VENEZ AU YINTAH. DÉFENDEZ LE TERRITOIRE DES WET’SUWET’EN.

Depuis que cette vidéo a été prise ce matin, les chefs wet’suwet’en se sont vu refuser l’accès, une arrestation a été confirmée, et il y a de la machinerie lourde et une forte présence de la GRC. Nos proches tiennent bon et jusqu’à présent, aucune autre arrestation n’a été confirmée et le blocage reste en place.

Blocage de la plateforme de transbordement de Ray-Mont Logistiques

 Commentaires fermés sur Blocage de la plateforme de transbordement de Ray-Mont Logistiques
Sep 232021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

À deux jours d’une grande manifestation pour le climat à Montréal, une quinzaine de manifestantEs ont bloqué l’accès des camions à la plateforme de transbordement actuelle de Ray-Mont Logistiques, à Pointe-Saint-Charles. L’action a forcé l’interruption des activités sur les lieux de l’infrastructure que Ray-Mont projette de déplacer à Hochelaga-Maisonneuve, dans le cadre d’une immense ré-industrialisation du secteur. L’action de perturbation fait suite au blocage de mercredi dernier du chantier situé à l’est de Viau et à une manifestation rassemblant plusieurs centaines de personnes samedi dernier dans Hochelaga.

Vendredi, encore une fois, des milliers de personnes vont marcher pour demander aux gouvernements d’agir face à la crise climatique et environnementale. Cependant tout ce que les personnes au pouvoir peuvent nous offrir est trop peu, trop tard, les actions qui sont posées ne faisant que renforcer le pouvoir de l’économie sur le vivant. Civile ou non, la désobéissance et l’action directe nous permettent d’affronter ensemble la destruction des écosystèmes dont nous faisons parti et le vol des terres autochtones qui continue à ce jour que ce soit par la construction d’un pipeline, la déforestation, la construction d’une mine desservant une industrie dite « verte » ou la transformation d’un fleuve en « autoroute des marchandises » telle que propose la stratégie maritime de la CAQ, dans laquelle s’inscrit le projet de plateforme de transbordement de Ray-Mont Logistique. Il est plus que temps de nous poser concrètement en obstacle aux projets de développement, de renforcer les liens entre nous qui permettent d’agir sans recours à la politique — et d’inviter tout le monde qui refusent la domination capitaliste et coloniale à se retrouver et à s’organiser.

Les clients de Ray-Mont Logistiques ne font pas un choix avisé en continuant de se fier aux services de l’entreprise, car les perturbations vont se multiplier.

Le terrain vague restera vague !