Sep 112017
 

De Camp de la rivière – Galt-Junex

Nous aimerions procéder à un rappel quant à la sécurité de vos camarades, complices, et allié.es. Après des manifestations, des actions ou toute forme d’activité pouvant entraîner la judiciarisation des participant.es, il est essentiel de ne pas publiciser des photos desdits événements. Si vous tenez absolument à publier des photos, brouiller les visages et les signes distinctifs qui pourraient servir à identifier des personnes présentes svp. Bien que les photos peuvent contribuer à diffuser une lutte ou servir dans le cas de procédures judiciaires contre la police, elles peuvent également être mobilisées par les forces de l’ordre afin de réprimer des actions que nous évaluons comme étant justes. Notons que même si elles ne sont pas rendues publiques, ces photos pourraient être saisies par la police dans le cadre d’un procès. Il faut également comprendre que certaines personnes, pour de multiples raisons, souhaitent éviter d’être photographiées. Il nous semble donc problématique, sur le strict plan éthique, de diffuser des photos impliquant des camarades, et ce sans leur consentement.

Bref, créer un milieu sécuritaire permettra d’établir un réseau de confiance au sein d’activités politiques publiques et d’ainsi se permettre d’être joyeusement et communément offensif.ves sous de multiples formes!