Sep 262018
 

Flying Joes

De Dure Réalité

La Meute a L’artiss Charland pour pousser sa chansonnette, Storm Alliance, cette autre organisation islamophobe et anti-immigration, quant à elle, a décidé de faire appel au groupe de rock progressif Flying Joes pour animer l’une de leur soirée. En effet, nous avons appris que la formation se produira en spectacle pour le Party Storm Alliance qui aura lieu le 29 septembre prochain au Camping Wigwam d’Upton, en Montérégie, bien que le lieu du spectacle ne soit pas annoncé publiquement.

Fondée en 2016, par le suprémaciste blanc Dave Tregget (aussi fondateur des Soldats d’Odin du Québec), Storm Alliance est l’un de ces groupes ayant apparu dans le sillon de La Meute et de l’élection de Donald Trump aux États-Unis. Ils se sont particulièrement fait remarquer cette année en participant à plusieurs manifestations anti-immigration, notamment aux frontières de Lacolle. Le Party qui aura lieu le 29 septembre n’est pas une simple fête privée, mais plutôt une réunion politique. Ce sera également l’occasion pour l’organisation de rebondir suite à plusieurs revers consécutifs subit cette été et possiblement de se restructurer. Ils espèrent qu’une centaine de membres du groupe xénophobe participeront au rassemblement.

Privilégiant le dialogue, nous avons décidé d’aller discuter avec le chanteur et bassiste de Flying Joes, Sylvain « Syd » Bédard afin de comprendre ses motivations pour ce concert. En effet, ce dernier participait à un événement à l’Atomic Café à Montréal et nous avons eu la chance de lui poser quelques questions. Bien qu’il nie faire partie de Storm Alliance, Bédard nous a confirmé qu’il partageait quelques idées du groupes dont la volonté de faire respecter les frontières et la peur de voir ces gens venir ici profiter de l’aide sociale.

 

Questionné quant à savoir s’il avait peur que la réputation de Flying Joes soit ternie par l’association avec le groupuscule d’extrême droite, Syd Bédard nous a confié n’avoir aucune crainte : « S’il fallait que je vérifie tous les shows auxquels on participe en tant que groupe, je ne gagnerais pas ma vie comme ça, j’ai déjà joué pour bien pire ». Il nous a toutefois confié que s’il entendait des propos déplacés ou haineux, le concert n’aurait pas lieu. Il semble donc que le concert n’aura pas lieu, du moins si on se penche sur la liste des participants à l’événement Facebook du Party. En effet, on y retrouve des membres de la plupart des organisations d’extrême droite québécoises telles que La Meute, les Wolves of Odin, Génération Identity Canada ou le Front Patriotique du Québec. De plus, Storm Alliance nous ont habitué à plusieurs débordements racistes et antisémites lors des événements organisés par ses militants, comme dans ce vidéo datant du 19 mai 2018 lors d’une manifestation à Lacolle.

Intrigués par les réponses du leader de Flying Joes, nous avons essayer d’en savoir un peu plus sur le groupe formé en 2014. Selon son site web, le trio a pu notamment se faire connaître en jouant lors du Festival Grand Prix Crescent F1 de Montréal et certaines de leurs chansons ont même pu être entendues lors des parties de hockey des Canadiens et dans des publicités de Budweiser. Le groupe prévoit également participer au Gala Humour Aveugle, organisé par la Fondation des Aveugles du Québec les 23 et 24 novembre prochain au Théâtre Saint-Denis à Montréal.

brillantine et grignotinSyd Bédard et sa conjointe Andrée « Belle-Isle » Bélisle semblent avoir bâti un véritable réseau culturel afin de pouvoir vivre de leur musique. Bédard, en plus d’avoir fait partie du groupe Jelly Fiche, participe également à deux spectacles hommages au groupe CCR, soit Graveyard Train Revival et CCR Reborn (avec ses collègues de Flying Joes). Madame Bélisle, quant à elle, est la propriétaire de la compagnie Fonogramme, qui sert de maison de disques à Flying Joes, en plus de faire de la musique en solo. Ensemble, Bélisle et Bédard forment un duo de chanson et théâtre pour enfants appelé Brillantine et Grignotin. Il y a fort à parier que les parents aimeraient bien connaître les liens qu’entretient Syd Bédard avec des organisations d’extrême droite avant d’envoyer leurs enfants à un spectacle de Brillantine et Grignotin qui vise notamment les garderies, bibliothèques, municipalités et écoles primaires.

Visiblement, Sylvain Bédard n’a pas apprécié notre visite et les questions que nous lui avons posées. Effectivement, ce dernier a pris soin de produire un statut Facebook passif-agressif dans lequel il nous enjoint d’arrêter de l’écoeurer avec le Party Storm Alliance et de se mêler de nos « foutu[e]s affaires ». Précisons, que nous ne connaissons aucun groupe d’extrême gauche appelé « Rise up » et que si un tel groupe existe, nous n’y sommes aucunement liés. Madame Bélisle, loin de se désolidariser des opinions et des actions de son conjoint, a partagé son statut en plus d’y ajouter ce commentaire : « On peut tu faire de la musique sans faire de la politique!? ». Et bien, madame Bélisle, faire un concert pour Storm Alliance, c’est prendre une position politique, et la position que Flying Joes choisit, c’est l’extrême droite.