Mar 222019
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

MONTRÉAL, 17 mars 2019, 5h — Aujourd’hui, à l’aube de la Journée internationale contre le racisme, le monument raciste et colonial à John A. Macdonald (1895) a été vandalisé par de la peinture.

Cette fois, le groupe #MacdonaldMustFall à Montréal réclame l’action. Notre action est entreprise en solidarité et en soutien aux actions et mobilisations mondiales contre le racisme et le fascisme, notamment les manifestations #UniteAgainstRacism à travers le Canada, coordonnées par le Migrant Rights Network.

Le vandalisme de ce matin marque au moins la sixième fois que le monument à Macdonald a été vandalisé au cours des deux dernières années (actions antérieures de notre chef: le 12 novembre 2017, le 27 juin 2018, le 17 août 2018, le 7 octobre 2018. et le 24 décembre 2018).

Le groupe #MacdonaldMustFall rappelle aux médias: John A. Macdonald était un suprémaciste blanc. Il a directement contribué au génocide des peuples autochtones avec la création du système brutal des pensionnats ainsi que d’autres mesures destinées à détruire les cultures et les traditions autochtones. Il était raciste et hostile envers les groupes minoritaires non blancs au Canada, promouvant ouvertement la préservation d’un Canada dit «aryen». Il a adopté des lois pour exclure les personnes d’origine chinoise. Il a été responsable de la pendaison du martyr Métis Louis Riel.

Les statues de Macdonald devraient être retirées de l’espace public. En tant qu’artefacts historiques, elles devraient être entreposées là où elles appartiennent soit dans les archives ou les musées. L’espace public devrait plutôt célébrer les luttes collectives pour la justice et la libération et non pas la suprématie blanche et le génocide.