Juil 222016
 

Soumission anonyme à MTL Counter-info

Vendredi le 18 mars 2016,

une poignée d’individu.es a traversé les clôtures entourant l’établissement carcéral Leclerc pour poser une action en solidarité avec les prisonnières qui venaient d’être transférées vers Tanguay.

La façade Est de l’ancienne prison a été redécorée à l’aide d’oeufs de peinture jaunes, bleus et roses et l’inscription «Feu aux prisons, Fin aux systèmes d’oppressions!» a été écrite avec des bombes aérosols.

Ce geste était un appel à multiplier les actions de vandalisme et de sabotage contre les infrastructures des oppressions et à se solidariser des personnes les subissant.

«In modern republics, the function of prison is said to be correction. When individuals break laws that uphold the common good, the conventional wisdom goes, they need to be punished or otherwise taught to be more socially cooperative and generous. In my experience with incarceration, however, the only thing that prison teaches is obedience. A “corrected” citizen is one who internalizes prison bars even on the streets.» -Gelderloos-