Mar 062019
 

Du SITT-IWW

Outre nos campagnes d’organisation, le SITT-IWW organise aussi des campagnes Réclame ta paye, où nos membres viennent en aide à des travailleurs et travailleuses qui se sont fait volé leur salaire après avoir été renvoyé.e.s. Ces campagnes concernent le plus souvent la restauration et des cas de quelques centaines de dollars. Lorsqu’une travailleuse est entrée en contact avec nous au sujet de quelques salaires impayés dans un restaurant qui venait de fermer, nous ne nous attendions pas à l’ampleur de la situation qui allait se présenter à nous.

Présentement, le SITT-IWW est sur un énorme cas pour sa campagne Réclame ta paye : plus de 20.000 $ en salaire et pourboires non payés et 11 personnes impayées, depuis au moins décembre dernier, plus pour certain-es. Certains-es des travailleurs et travailleuses ont été dans l’incapacité de payer leur loyer, d’autre ont dû demander de l’aide à des banques alimentaires ou bien ont eu des comptes de banque dans le négatif suite à  de nombreux chèques sans fonds de la part des boss. Toutes ces personnes ont travaillé au bar à vin M.Mme situé au 244 Laurier Ouest à Montréal, qui a fermé ses portes soudainement le 26 janvier dernier.

Les boss et l’historique: 

Les propriétaires sont John Hovannes Kalanjian, Asbed (ou Aspid) Istanboulian et Sevan Istanboulian. Les deux derniers sont aussi propriétaires du Café Mystique, un distributeur de produits du café à travers le monde et présent dans plusieurs commerces au Québec. Ils sont aussi propriétaires de la chaîne de café Toi, moi et café qui tente de s’implanter dans plusieurs stations de métro à Montréal. Basé sur les témoignages des travailleurs et travailleuses, nous voudrions vous en apprendre plus sur la façon d’agir d’Asbed avec ses employés-es. Asbed était le boss le plus présent des deux frères au M.Mme et au Toi, moi et café voisin du restaurant.

Comme ces deux commerces partagent un couloir arrière communiquant entre eux, il était facile pour les employés-es d’apprendre davantage sur les mauvaises habitudes d’Asbed Istanboulian, qui sévit depuis plusieurs années : d’autres histoires de vol de salaires, vol de pourboires, retard de payes, chèques sans fond… Asbed aurait aussi l’habitude de profiter des conditions précaires de travailleurs et de travailleuses en situation d’immigration pour les faire travailler énormément, les sous-payer ou bien tout simplement ne pas les payer à la fin.

De plus, Asbed Istanboulian a un historique de négligence et d’insalubrité dans la gestion de ses commerces. Afin d’économiser sur des coûts liés à la salubrité, il préférait utiliser des trappes à souris non réglementaire — clients-es et employés-es coexistaient avec des souris bruyamment agonisantes — au lieu de faire appel à un exterminateur, ce qui n’est pas conforme aux règles de la MAPAQ. Il a tendance à ne pas payer certains fournisseurs et des factures impayées au point où il a reçu plusieurs visites d’huissiers au restaurant. Il a aussi tendance à être très peu joignable par ses employés-es, laissant ainsi ces derniers et dernières sans les moyens minimums nécessaires au bon roulement d’un restaurant, comme par exemple négliger de passer des commandes à des moments névralgiques du restaurant (comme des réservations et des partys de bureau). Il avait aussi coutume d’accuser les employés-es d’être les causes des problèmes financiers du restaurant.

Asbed Istanboulian n’est pas à ces premiers vols de salaires puisque nous savons que l’ancienne équipe du restaurant M.Mme avait intenté des plaintes aux normes du travail et que nous avons retrouvé sur leur page Facebook un témoignage d’il y a 4 ans d’une travailleuse du Toi, moi et café sur Laurier qui s’était fait voler son salaire. Nous avons aussi appris que des employés-es d’autres Toi et moi café n’auraient pas été payé.e.s.

La situation en ce moment:

Le syndicat a déjà entrepris des actions syndicales envers les propriétaires du M.Mme. Deux travailleuses sur 11 ont été payées! Le comble? Nous avons appris qu’Asbed est parti en voyage dans le sud pour la semaine! Comme quoi le bonheur de certains se fait au profit de la misère de certain.e.s. Le syndicat n’a pas l’intention de laisser un boss faire l’autruche.

Pour conclure, sachez que le Café mystique, propriété de Asbed Istanboulian, se targue d’être le plus grand distributeur de café équitable au Canada, alors qu’il n’est pas du tout équitable avec ses employés-es. Sachez aussi que lui et ses partenaires prévoient d’ouvrir 26 nouveaux Toi, moi et café dans des stations de métro et à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Nous vous invitons vivement à boycotter les Toi, moi et café et les produits de Café mystique et à dénoncer sur leurs pages Facebook et autres sites promotionnels de ces commerces les agissements des propriétaires, notamment des salaires et pourboires qu’ils ont été volés à plusieurs travailleurs et travailleuses.

Nous lançons ainsi un appel à tous et toutes: si vous aussi avez par le passé travaillé pour Asbed Istanboulian – au Toi moi & Café, au restaurant M.Mme ou autre – et que vous avez été victime d’un vol de salaire, contactez le SITT-IWW. Nous vous offrons notre solidarité et sommes prêt.e.s à vous venir en aide.

An injury to one is an injury to all!