Fév 232020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

21 février, Saguenay – Dans la nuit de jeudi à vendredi, des membres de la Cellule des abysses ont installé un mini gazoduc rempli de marde devant les bureaux de Promotion Saguenay en plus d’en asperger la devanture. Cette société de « développement » de Saguenay a choisi son camp. Dernièrement, Promotion Saguenay a donné 33 000 $ sur 4 mois à l’ex-députée néodémocrate Karine Trudel afin de payer son salaire de porte-parole du groupe Je crois en ma région. Ce « regroupement » fait de la propagande pour Arianne Phosphate, Métaux BlackRock et GNL Québec.

Comme si cela n’était pas suffisant, Promotion Saguenay a octroyé la somme de 42 000$ à la firme de relations publiques TACT afin que cette dernière accompagne la société de « développement » à faire accepter socialement les grands projets prévus au soi-disant Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette décision a été voté à l’unanimité par le conseil d’administration de Promotion Saguenay. Le directeur-général, Patrick Bérubé, a défendu cette prise de position en déclarant: « Si les projets sont bons économiquement pour notre ville, c’est en partie notre mandat d’en faire la promotion ». En gros, Promotion Saguenay utilise de l’argent public dans le but de faire de la pub pour des compagnies déjà immensément subventionnées par les divers paliers de gouvernement.

GNL Québec, avec à sa tête le milliardaire américain Jim Breyer, n’a pas besoin de plus de fonds pour faire la promotion de son projet écocide. Ses millions et sa poignée de lobbyistes devraient suffire à payer leur propagande et à acheter tous les politiciens nécessaires, du fédéral au municipal. Un des arguments majeurs de GNL Québec est que le gaz naturel liquéfié servira à remplacer le charbon. Rappelons que Breyer est administrateur et actionnaire de Blackstone Group, un immense fonds d’investissements co-propriétaire d’une des plus grosses centrales au charbon des États-Unis. La femme de Breyer, Angela Chao, est à la tête du Foremost Group, une entreprise qui transporte chaque année des millions de tonnes de charbon (en majorité vers la Chine). Les masques tombent et nous continuons à attaquer nos ennemis. Nous avions promis d’autres actions et nous respectons notre promesse. Après Arianne Phosphate et les bureaux de Métaux BlackRock l’année dernière, c’est autour de Promotion Saguenay, organe de financement des grands projets, d’être attaqué. Cette action directe symbolique et ludique est un petit réchauffement avant le printemps. Espérons qu’elle pue au nez autant que les relations incestueuses entre Port Saguenay et Ville Saguenay (Stéphane Bédard est sur le conseil d’administration de Port Saguenay en plus d’être payé comme consultant externe de la mairesse de Saguenay). D’autres actions suivront. Il fallait bien une petite remise en forme!