Nov 222021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Une centaine de supporters des Wet’suwet’en ont bloqué les voies ferrées du CP dans le Mile End à Montréal pendant presque deux heures. L’action fait suite à l’attaque de la GRC du camp Gidimt’en, criminalisant les Wet’suwet’en dans leur longue lutte contre le pipeline Coastal Gaslink. Alors que des inondations apocalyptiques ont dévasté le Lower Mainland, détruisant les autoroutes et les voies ferrées et isolant des villes entières, la GRC a pénétré sur le territoire des Wet’suwet’en, équipée d’unités K9, de bulldozers et de fusils d’assaut, arrêtant au passage des défenseurs du territoire, des aînés, des sympathisants et des journalistes.

Nous répondons à l’appel des défenseurs des terres Wet’suwet’en a faire des actions de solidarité. Nous soutenons leur lutte pour défendre leurs territoires contre les mégaprojets destructeurs de combustibles fossiles, et nous ne resterons pas sans rien faire alors que la GRC criminalise les autochtones qui affirment leur souveraineté territoriale.

Ce n’est qu’un des nombreux blocages solidaires qui ont eu lieu d’un océan à l’autre. La situation à l’ouest est urgente, CGL se prépare à forer sous Wedzin Kwa, la rivière qui fournit de l’eau douce à tout le territoire Wet’suwet’en et bien au-delà. La participation des allochtones aux perturbations économiques est une partie nécessaire de la résistance générale requise pour forcer le gouvernement et la compagnie à faire marche arrière.

Il y a quelques jours à peine, au camp de Gidimt’en, la GRC a arrêté au moins 30 personnes, dont le porte-parole Sleydo’, et a coupé les communications du camp. Sleydo’ a déclaré avant son arrestation : “Le peuple Wet’suwet’en, sous la gouvernance de ses chefs héréditaires, fait obstacle au plus grand projet de fracturation de l’histoire du Canada.”