Nov 052021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Mercredi matin, une action a eu lieu en réponse au déploiement de la GRC sur le territoire de Likhts’amisyu, situé à environ 40 km de l’occupation du site de forage de Gidimt’en. Elle a été menée en solidarité avec le chef Dtsa’hyl qui, alors qu’il agissait comme représentant du clan Likhts’amisyu, a neutralisé dix bulldozers utilisés pour détruire leur territoire non cédé et construire une nouvelle route, dont CGL dit être propriétaire. La présence de la police et divers autres facteurs laissaient présager d’une action coercitive, ce qui s’est produit. L’objectif principal était de faire une démonstration de force, de solidarité et de résistance face à l’incursion de l’État canadien et de l’industrie en territoire Wet’suwet’en Yintah.

L’action s’est déroulée sur plusieurs fronts et s’est conclue sans arrestations ni blessés. Les tactiques ont été déployées avec succès et bien que la présence de la police et les aggressions des agents de sécurité et des travailleurs auraient pu dégénérer et provoquer un conflit direct, rien de tout ça ne s’est produit. À plusieurs endroits le long de la route forestière Morice West, sur le territoire des Gidimt’en, des arbres ont été abattus et d’autres détritus jetés sur la route, ainsi que des pièges improvisés. Cela ne s’est produit qu’après l’arrestation de Dtsa’hyl et le déploiement de renforts par la GRC. D’un côté du blocage, plus d’une dizaine de travailleurs de CGL ont été refoulés avec succès après qu’une corde de traction qu’ils utilisaient pour arracher un arbre a été coupée à la hache et qu’ils ont reçu l’ordre de retourner à leurs véhicules. De l’autre côté du blocage, plusieurs agents de sécurité ont également été approchés par des personnes masquées, ce qui a entraîné leur retrait immédiat. Le blocus a été maintenu pendant que d’autres tactiques étaient déployées plus loin sur la route, et lorsqu’il est apparu clairement que les bulldozers et la GRC s’approchaient des lignes de front pour enlever les débris, un barrage a été incendié et les partisans de Gidimten se sont dispersés à l’abri dans la forêt.

Le combat ne fait que commencer. Solidarité avec Dtsa’hyl. Solidarité avec Likhts’amisyu. Solidarité avec Gidimt’en. Solidarité avec tous les peuples autochtones qui se battent pour leurs terres et leur eau. Nous nous protégeons.

-des anarchistes