Juil 012012
 

Un tract expliquant pourquoi et comment bloquer le retour en classe

Plus d’infos: grevesociale.info

Le 18 mai dernier, le gouvernement Charest a adopté la fameuse loi 78, pensant ainsi nous forcer à retourner en classe avec diverses contraintes sous peine de sanctions sévères. Il est vrai que cette nouvelle mesure peut faire peur et c’est exactement son but; tout comme les bombes assourdissantes dans les manifs sont destinées à nous faire peur, fragiliser nos rangs et nous éloigner de notre esprit de solidarité. Nous devons donc rester uni-e-s malgré ce nouvel affront puisque c’est ensemble que nous créons notre force, et la grève est la forme idéale d’action collective. Les actions directes, les manifestations de masses et les autres formes de résistance n’ont pu naître que de l’immense bassin de grévistes, qui ont passé 3 mois à faire manifestation sur action sur réunion.

Pensons à toutes nos familles, amis, collègues, camarades de classe qui ont vu leurs vies bouleversées durant ces derniers mois, qui se sont investiEs corps et âmes pour le droit à l’éducation. Nous ne pouvons les laisser tomber, nous ne pouvons nous laisser tomber après autant d’efforts.

De plus, ce n’est pas qu’une loi spéciale. Les conservateurs en ont fait passer 6 en 5 ans, et les libéraux déjà 5. C’est une méthode de domination barbare à laquelle on s’attaque, mais la loi 12 est déjà excessivement contestée et risque d’être le maillon faible de la chaîne. C’est pourquoi nous appelons aussi toutes et tous les victimes de lois spéciales, et ceux et celles qui désirent faire dérailler les lois spéciales.

Finalement, nous comprenons que la marchandisation et la privatisation de l’éducation sont des conséquences directes du besoin d’expansion du marché propre au système capitaliste. Nous comprenons aussi le rôle qu’on joué les anticapitalistes dans la grève, et nous vous incitons aussi à vous joindre à nous.

Nous tiendrons, indépendamment des associations étudiantes, cette consulta afin d’assurer une poursuite de la mobilisation lors de l’automne prochain tout en gardant nos structures associatives à l’abri (le plus possible) des représailles prescrites dans la loi 78. Puisque ceux qui vont forcer le retour en classe, SPVM et SQ, réfléchissent à un plan intégré pour l’ile de Montréal, nous croyons qu’il faut coordonner nos efforts à cette même échelle.

Pour ce faire nous appelons tous et toutes désirant résister à la loi 78, afin de voir où les efforts d’organisation sont rendus dans les différents collèges, tenter de trouver des stratégies de mobilisation avant le retour en classe, et de dégager des tactiques visant la continuité de la grève et la perturbation et/ou l’annulation de la reprise des cours en août.

Qu’est-ce qu’une consulta ?

Une consulta est une rencontre formelle et consultative par rapport à une question précise, qui vise à structurer les efforts collectifs et individuels dans l’atteinte des objectifs de chacune et chacun. Ainsi, bien qu’il s’agit d’une rencontre formelle, les objectifs principaux seront de constater les efforts déployés afin de pouvoir diviser nos efforts de manière efficace, de permettre à tous de rejoindre les initiatives en cours, de lancer de nouveaux projets, et de faciliter le réseautage informel entre les individus.

Tous et toutes sont invitéEs, car les enjeux de cette grève sont maintenant les enjeux de la loi 78: la liberté d’expression, la liberté d’association, le droit de grève et le droit de manifester pacifiquement. Le comité grève sociale se servira des thèmes de discussions pour élaborer la prochaine consulta, qui aura lieu fin juillet, et les tâches sur lesquelles centrer ses efforts.

Comment nous rejoindre?

Nous ferons une consulta pour contrer le retour en classe le 7 juillet, à 13h00 au 7ème étage du pavillon Hall de l’université Concordia (1455 de Maisonneuve ouest). Rassemblons nous tous pour faire d’une pierre 3 coups, en empêchant le retour en classe, en bloquant les lois spéciales et en combattant le capitalisme. Tenez vous au courant sur
http://grevesociale.info.