Nov 182021
 

Du Point d’accès Gidimt’en

Hier, nous avons repris nos terres. Avec nos alliés Haudenosaunee, nous avons appliqué nos anciennes lois sur l’intrusion et avons fermé définitivement l’accès à notre territoire. Le chemin de service forestier Morice a été détruit et l’accès à Coastal GasLink n’est plus possible.

Nous assumons notre responsabilité de défendre nos sources d’eau sacrées et de mettre fin à la destruction du yintah.

Nous n’abandonnerons jamais. Rejoignez la résistance et venez au yintah.

Plus d’infos sur l’expulsion via le Point d’accès Gidimt’en et It’s Going Down:

Le peuple Wet’suwet’en a de nouveau le contrôle du yintah Wet’suwet’en ! Dinï ze’ Woos affirme sa juridiction en appliquant nos lois avec l’avis d’expulsion de 2021. La FSR de la rivière Morice a été désactivée, bloquant les intrus de notre yintah !

Dimanche matin, des membres du clan Gidimt’en ont expulsé des employés de Coastal GasLink (CGL) du territoire non cédé des Wet’suwet’en, conformément aux anciennes lois sur l’intrusion des Wet’suwet’en et à un avis d’expulsion signifié pour la première fois à CGL en 2020 par les chefs héréditaires Wet’suwet’en.

Les employés ont eu 8 heures pour évacuer pacifiquement la zone, avant que la route principale menant au territoire de Lhudis Bin du clan Gidimt’en ne soit fermée.

Sleydo’, porte-parole des Gidimt’en, a commenté l’application de l’expulsion :

Les chefs héréditaires Wet’suwet’en n’ont jamais cédé, rendu, ou perdu en guerre, le titre de propriété de ce territoire. Cela signifie que ce qu’ils disent est valable. L’ordre d’expulsion du 4 janvier 2020 dit que CGL doit se retirer du territoire et ne pas y revenir. Ils ont violé cette loi pendant trop longtemps.

Hier marquait également le 50e jour de l’établissement du camp Coyote, où les membres Gidimt’en, sous la direction du chef Woos, ont réoccupé le territoire de Cas Yikh et ont réussi à bloquer les efforts de Coastal GasLink pour forer sous le cours supérieur Wet’suwet’en.