Mar 092020
 

Soumission anonyme à North Shore Counter-Info

Il nous semble intéressant de partager le fait que nous avons réussi à arrêter (ne serait-ce que pour quelques heures) plusieurs lignes de chemin de fer dans le sud de l’Ontario, en utilisant la vieille technique du câble en cuivre. Nous l’avons fait à trois reprises, en ciblant une jonction à Milton, puis sur les lignes qui relient Kitchener-Waterloo à Toronto et à Burlington. En utilisant des cartes pour suivre le trajet des lignes, nous nous sommes amusé.e.s à trouver les endroits où agir avec le plus d’impact. Nous avons appris davantage sur la façon de procéder en suivant certains des autres post d’information et riches en inspiration, ici sur North-Shore.

Ce sont été des moyens rapides, efficaces et joyeux de contribuer aux efforts de la campagne Shut Down Canada. Les sabotages clandestins sont des tactiques importantes à populariser et à rendre courantes, pour de nombreuses raisons :

– la répression prend facilement le dessus sur la protestation publique ;

– il faut très peu de temps pour saboter une ligne avec un câble en cuivre (une fois sur place, peut-être 15 minutes, ou un peu plus si la connexion n’est pas idéale au début) ;

– on peut le faire seul.e ou avec une seule autre personne de confiance. Ce fait à lui seul rend le risque vraiment très faible ;

– les posts sur les réseaux sociaux et le remplissage d’une carte Google maps [des actions] ne sont pas le but final de la solidarité des personnes issues de la colonisation européenne. L’objectif est de s’aligner sur les défenseur.euse.s de la terre, dans des actions stratégiques et qui ramènent la peur dans les cœurs d’industries immensément puissantes auxquelles elles/ils sont confronté.e.s ;

– riposter de cette façon nous fait bien au cœur.

Vers des belles et nombreuses possibilités !