Jan 152017
 

Soumission anonyme à MTL Counter-info

Par un matin glacial du vendredi 13 janvier, nous nous sommes réveillé.es à l’aube pour nous aventurer dans le vent et le froid. Une magnifique pleine lune en Cancer descendait vers l’horizon alors qu’un soleil brumeux se levait à l’est.

Ensemble, nous avons bloqué le traffic du matin en direction du centre-ville, sur la rue Notre-Dame Est à Hochelaga-Maisonneuve. Nous l’avons fait avec des sapins de Noël jetés à la rue et un feu de pneus. Au-dessus de la rue, une bannière a été accrochée au viaduc de chemin de fer qui court entre le port et le terrain vague. Nous avons bondi dans la neige, transportant notre pesante charge, veillant les un.es sur les autres, nourrissant de nouveaux savoir-faire, développant une multiplicité de tactiques ensemble, bâtissant des relations de lutte remplies de care et de sens. Lorsque les barricades furent érigées et les feux allumés, nous nous sommes rapidement dispersé.es avec soin, pour retourner vers la chaleur et la sécurité.

L’année 2017 ouvre la voie à deux “célébrations”: celle du 150e anniversaire de la Confédération du soi-disant ‘Canada’ et le 375e anniversaire de l’occupation coloniale génocidaire et de la destruction du territoire Kanien’Keha:ka avec la création de la ville de Montréal.

Nous avons voulu exprimer notre dégoût et notre colère face à ces célébrations, en débutant l’année par cette action. Nous avons aussi été motivé.es par le cri de guerre The Year for Indigenous Liberation. Un autre appel inspirant a été lancé cette semaine, 150e, 375e : vive les rebelles!, invitant à perturber les anniversaires coloniaux du Canada et de Montréal.

Fuck le 375e.
Fuck le 150e.

Nous croyons qu’exprimer notre rage contre toutes les formes de contrôle et de domination est essentiel, de même que contre les villes, les États et les sociétés qui les soutiennent et les requièrent.

Nous sommes inspiré.es par les luttes anti-coloniales et anti-capitalistes, qu’elles soient près ou loin de nous, ainsi que par les siècles de lutte des nations et des communautés autochtones pour la terre, l’eau et la vie.

On vous suggère d’aller lire quelques-unes de ces histoires de résistance sur:
Warrior Publications
SubMedia.tv

Nous désirons manifester notre révolte de toutes les manières possibles contre la merde nationaliste, contre les mécanismes de surveillance et de répression capitalistes et fucking racistes, contre le nettoyage social et le divertissement spectaculaire et misogyne que représente l’anniversaire de cette ville. Pis toute. Fuck toute.

Secured By miniOrange