Déc 282019
 

Du Collectif opposé à la brutalité policière

Le thème de la 24e Journée internationale contre la brutalité policière de cette année est “Police partout, justice nulle part : Solidarité internationale !”

Le capitalisme s’effondre. Le néolibéralisme est en train de mourir. Ceux qui sont au pouvoir s’accrochent à leur autorité alors que leur avidité nous précipite vers une catastrophe environnementale, ils font la guerre à la solidarité et deviennent de plus en plus monstrueux chaque jour qui passe.

Comme ils l’ont fait lors de la sanglante naissance coloniale de cet État et de tous ses semblables, les détenteurs du pouvoir se tournent vers la police, la gendarmerie, les chiens de garde du capital pour garantir leurs gains mal acquis.

Nos continents deviennent des forteresses, ceux qui cherchent refuge sont emprisonnés, les pauvres et travaillent dur et meurent, les riches s’enrichissent, les cochons reçoivent leur salaire en nous fracassant le crâne.

Ce qu’ils ne savent pas, cependant, c’est que nous allons gagner.

La lutte contre la brutalité policière consiste à enlever les crocs d’une bête enragée, qui se promène dans nos communautés comme les épouvantails qu’ils sont. Ici pour nous faire peur, nous empêcher de nous fâcher, nous garder petits. De Ferguson à la Palestine, de Montréal à Rio de Janeiro. De Winnipeg à La Paz, de Port-au-Prince à Santiago.

Alors que nous luttons pour bâtir un monde meilleur, la police, sous toutes ses formes dégoûtantes, nous barrent la route.

Pour que nous puissions avancer, nous devons s’en débarrasser.

Comme c’est le cas depuis plus de 20 ans, le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (C.O.B.P.) a commencé son travail consciencieux en organisant la journée internationale contre la brutalité policière, le 15 mars prochain.

Comme nous l’avons fait depuis notre création, nous imprimerons et diffuserons notre journal annuel “L’État Policier”.

Cette année, nous nous tournons vers nos camarades, alliéEs et collègues militantEs contre l’État policier pour obtenir des articles, BD, desseins, poèmes, des articles d’opinion ou tout autre contribution à ajouter dans notre journal annuel.

Si vous souhaitez soumettre un article à notre journal, envoyez-le à l’adresse suivante : cobp@riseup.net

Les textes devront contenir un maximum de deux pages et peuvent être écrits en français, en anglais ou en espagnol. Les auteurs-E-s qui tiennent à ce que leurs textes soient traduits doivent nous le mentionner dans un délai raisonnable afin qu’on puisse trouver des gens pour la traduction.
Aussi, nous vous invitons à nous envoyer des images à jumeler avec votre texte si vous le désirez. Les images feront toutefois partie des deux pages.

La date de tombée finale pour le contenu du journal est le 15 février 2020.

Solidarité internationale à tous ceux et celles qui combattent, luttent contre l’État et son bras armé, la police et fuient la répression policière.

COBP (Collectif opposé à la brutalité policière)

https://cobp.resist.ca/