Sep 062017
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Le week-end dernier, un groupe d’organisateurs-trices anti-racistes ont collaboré avec des artistes graffeurs pour s’efforcer de rappeler aux gens de Montréal et à travers le Québec que personne n’est illégal, qu’il n’y a pas d’immigration illégale.. L’oeuvre a été réalisée sous le viaduc Sherbrooke entre le Stade Olympique et le Parc Maisonneuve.

Montréal se situe sur Kanien’kehà:ka, territoire non-cédé ayant longtemps servi de lieu de rassemblement pour plusieurs Premières Nations. L’État canadien a été fondé sur la dépossession et le déplacement des peuples autochtones hors de leur territoires, cultures et langues, et c’est sur cela qu’il continue de s’appuyer pour exister. Les frontières sont des dispositifs illégitimes imposés par l’État pour diviser et déplacer les gens et les communautés et pour donner une apparence naturelle à ces divisions.

Le frontières font la promotion du nationalisme colonial, renforcent le pouvoir et le contrôle étatique et protègent les intérêts politiques et économiques de l’élite capitaliste. Il ne peut y avoir de canadiens légitimes entre des frontières qui ont été établies grâce au vol et au génocide.

Nulle. Justice. N’est. Possible. Sur. Des. Terres. Volées.