Quand le groupe d’extrême droite Atalante flirte avec les conspirationnistes de QAnon

 Commentaires fermés sur Quand le groupe d’extrême droite Atalante flirte avec les conspirationnistes de QAnon
Sep 232020
 
Chicoutimi été 2019

Du Collectif Emma Goldman


Un lecteur de ce blogue a porté à notre attention la présence de nouvelles affiches du groupe néo-nazi Atalante. Il nous a également fait suivre quelques photos et captures d’écran qui nous ont décroché un large sourire.

Il semblerait qu’Atalante ait décidé de ranger pour un temps leurs bannières en papier prônant la « remigration » ou contre le « grand remplacement » [1] pour se coller eux aussi sur le mouvement anti-masque animé principalement par des partisans de la théorie conspirationniste d’extrême droite QAnon.  Il faut croire que le mouvement est un bon terreau pour l’extrême droite en tous genres.

Sur la page Facebook du groupuscule Patriotes du Sag-Lac, le groupe qui a organisé la manifestation au centre-ville de Chicoutimi, une personne célébrait la présence d’une bannière d’Atalante dans l’arrondissement de Jonquière à Saguenay. Évidemment, personne ne s’est offusquée du logo à l’iconographie nazie.

 Groupe qui rassemble tous et n’importe qui, de l’ancien meuton, au partisan de QAnon en passant par Jimmy Voyer, ancien candidat du Parti populaire du Canada (PPC) et l’un des fondateurs du parti municipal Alliance Saguenay.

Malheureusement pour Atalante…

Nazillons et QAnon : même combat…

En remontant la source de la photo, on découvre assez aisément que la personne à l’origine de cette publication est une partisane de la théorie conspirationniste QAnon. En effet, sur sa publication, la personne termine son message avec le slogan des partisans de QAnon: « WWG1WGA » (Where We Go One We Go All: Où l’un d’entre nous va, nous y allons tous).

Sur sa page se succèdent les thèses conspirationnistes dont la dernière en date qui impute la responsabilité des incendies en Californie aux antifascistes.

Même pas foutu de reconnaître des sapeurs-pompiers. 

En mal de visibilité sur les médias sociaux…

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le groupe néo-fasciste de la ville de Québec essaie d’implanter une succursale à Saguenay (voir :  Extrême droite : Atalante ne prendra pas racine au Saguenay )Bien que l’action soit davantage destinée à faire parler d’Atalante dans les médias sociaux qu’à bâtir quoi que ce soit, il faut tout de même rappeler aux boneheads de Sainte-Foy que le papier et la pluie ne font pas bon ménage. Parlez-en à leur bannière…

Bilan : pluie 1 — les petits nazillons d’Atalante : 0

[1] Des thèses complotistes que les néo-fascistes d’Atalante essaient d’importer au Québec. Ces notions font partie intégrante du projet idéologique de la mouvance identitaire en Europe et ont été  popularisées par Éric Zemmour en France (grand ami de Mathieu Bock-Côté).   

Six Nations : Journée de solidarité avec les défenseurs de la terre Haudenosaunee le 9 octobre

 Commentaires fermés sur Six Nations : Journée de solidarité avec les défenseurs de la terre Haudenosaunee le 9 octobre
Sep 112020
 

De 1492 Land Back Lane

6 septembre 2020

Cette semaine nous avons vu dix arrestations d’individu·e·s lié·e·s au 1492 Land Back Lane. Ceci comprend des allié·e·s non-autochtones ainsi que des personnes issues d’autres communautés Haudenosaunee comme la chercheuse mohawk Courtney Skye et le journaliste oneida Karl Dockstader.

Par ces arrestations de nos proches et de nos allié·e·s, la OPP fait preuve d’une stratégie encore plus violente. Le Canada est en train de choisir comment répondre à nos soucis et aux questions qui nous importent et ils ont choisi la violence policière et la criminalisation au lieu du dialogue avec notre communauté.

Notre peuple se voit inculpé pour le simple fait de leur présence sur leur territoire et de vouloir pratiquer leur culture. S’occuper ainsi de conflits territoriaux est inacceptable et ne devrait pas être toléré.

Nous affirmons que ceci est une stratégie délibérée du part de la OPP pour intimider nos sympathisant·e·s et dissuader celleux qui voudraient appuyer notre usage de nos terres.

On craint que la OPP cherche à nous couper de ravitaillement, y compris la nourriture et l’eau. Si elle réussit, cette technique sera dans la lignée des stratégies coloniales de se servir de la famine pour pousser les peuples autochtones de leurs terres.

Nous faisons appel à une journée de solidarité le 9 octobre 2020.

Les défenseurs de la terre au 1492 Land Back Lane font également appel à leurs allié·e·s pour continuer de contacter leurs députés et la OPP pour exiger le respect de notre communauté et la justice pour les développements illégitimes dans notre territoire.

« Il est profondément insultant et injuste que le peuple Haudenosaunee soit arrêté pour vouloir défendre leur territoire. Arrêter des Haudenosaunee pour leur présence sur la terre et chercher à nous effacer par la violence policière ne légitime pas leurs fausses réclamations sur notre territoire », selon le défenseur de la terre Skyler Williams.

Williams a poursuivi : « des milliers de personnes partout au Canada nous ont contacté pour nous soutenir et des centaines de personnes sont venues de près comme de loin visiter le 1492 Land Back Lane. Celleux qui veulent se trouver sur la bonne côté de l’Histoire savent que notre souveraineté est plus importante qu’encore une pâté de maisons sur des terres autochtones volées. »

Nous faisons appel à nos allié·e·s de continuer d’amplifier notre demande pour la paix et la sécurité. Veuillez continuer de nous soutenir sur les réseaux sociaux et en faisant des dons sur notre GoFundMe ou par PayPal à landback6nations@gmail.com.

[vidéo] La statue de John A. Macdonald déboulonnée et décapitée

 Commentaires fermés sur [vidéo] La statue de John A. Macdonald déboulonnée et décapitée
Août 292020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Des manifestant.es ont déboulonné la statue de John A. Macdonald aujourd’hui au centre-ville de Montréal, à la fin de la manifestation pour le définancement de la police. Macdonald est le 1er premier ministre du Canada. Il est responsable de la création du système des pensionnats pour enfants autochtones, de l’adoption de lois visant à exclure les personnes d’origine chinoise et de la pendaison du martyr métis Louis Riel. Symbole du colonialisme et du racisme qui perdurent dans ce pays, la statue de Macdonald a déjà été vandalisée à l’aide de peinture à maintes reprises. Plus de détails suivront.

Occupation du chantier Capitaine

 Commentaires fermés sur Occupation du chantier Capitaine
Août 272020
 

De Mobilisation Matawinie (page Facebook)

Rawdon, lundi 24 août 2020 – Après la manifestation familiale pour la protection des forêts de Lanaudière, une trentaine de militant.e.s du collectif Mobilisation Matawinie ont occupé le chantier de coupe CAPITAINE, qui débutait ses travaux ce matin. D’une superficie de 472 hectares, le chantier sur lequel ont dormi les activistes est situé sur les territoires non-cédés de la communauté Atikamekw. Cette forêt est bordée d’un refuge biologique, d’un îlot de vieillissement et de plusieurs lacs où ont été répertoriées de nombreuses frayères.

Selon les cartes du gouvernement du Québec, la plus grande partie du chantier CAPITAINE et du secteur environnant visés par la consultation publique de 2020 est une forêt qui n’a pas été coupée depuis « avant 1976 », comme le mentionne les données gouvernementales. Cependant, ces dernières ne permettent pas de savoir l’année exacte des dernières coupes effectuées dans ce secteur.

Jennifer Raphaëlle, co-porte-parole du groupe, explique : « La construction des chemins forestiers s’est terminée il y a à peine quelques jours dans le secteur. Freiner la construction et le développement de ces chemins ainsi que protéger les cours d’eau représentent le nerf de la guerre pour les opposant.e.s aux coupes à blanc. Le territoire est morcelé et les impacts sur la faune sont accablants. Dans nos explorations du territoire, nous avons même observé la construction d’un chemin dans un milieu humide, inondé de chaque côté. Il y a des lois à respecter. Où est le Ministère ? »

« C’est complètement déplorable de voir des coupes de protection et de régénération des sols (CPRS) dans des forêts anciennes comme celles-ci, notamment dans des peuplements de bouleaux, qui sont de plus en plus rares. Ces coupes sont synonymes de coupes à blanc. Cette forêt est très précieuse et devrait devenir une aire protégée. », ajoute Milaine Brousseau Ouellette, militante du collectif.

« Nous sommes ici pour faire comprendre aux forestiers que nous les surveillons et que nous ne les laisserons pas faire. Nous les voyons et nous sommes prêt.e.s à entrer dans une escalade des moyens de pression. » Jessica Lambert M.

Hier, quelques centaines de personnes ont participé à la manifestation familiale pour la protection des forêts de Lanaudière. L’une des principales revendications des manifestant.e.s était d’appuyer les démarches de GACKNA, une organisation de la communauté Atikamekw Nehirowisiw, qui demande la protection du bouleau blanc, patrimoine de leur nation. Ce dernier est essentiel afin d’assurer la pérennité des pratiques ancestrales Atikamekw.

Mobilisation Matawinie a réussi à aller chercher l’appui d’un grand nombre de personnes et d’organisations depuis le début de l’été. « Elles sont unies et leurs tactiques se multiplient », comme le disait un slogan scandé hier lors de la manifestation.

« À chaque visite sur le territoire, on découvre des infractions. Des bandes riveraines non-respectées, des ruisseaux traversés par des machines, des ornières profondes dans des milieux humides et des flaques d’huile au travers de tout ça. On est ici aujourd’hui pour montrer qu’il y a des gens qui se préoccupent de cette forêt et que les forestiers ne peuvent pas faire n’importe quoi, n’importe où. », s’exclame Jennifer Raphaëlle.

Les activistes ayant campé ici la nuit dernière considèrent que la consultation publique réalisée en 2020 n’a servi à rien puisque toutes les décisions étaient prises à l’avance. Iels demandent l’arrêt des travaux du chantier CAPITAINE, afin que ce lieu ainsi que tout le secteur avoisinant faisant partie de la consultation de 2020, soient transformés en aires protégées.

Un sabotage dans la prétendue Colombie-Britannique

 Commentaires fermés sur Un sabotage dans la prétendue Colombie-Britannique
Août 242020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Note éditorial : MTL Contre-info publie généralement du contenu provenant du Québec ou directement lié au soi-disant Québec. Cette soumission contient des informations qui peuvent être difficiles à publier, c’est pourquoi nous avons fait une exception.

Le 3 août, à Smithers (Colombie-Britannique), nous avons attaqué la plateforme de forage n°4 de l’entreprise Val’s Drilling, en utilisant la méthode des bouteilles en plastique remplies de carburant et allumées avec des cubes d’allume-feux.

Après avoir appris que la foreuse était arrivée à Smithers, nous avons immédiatement quitté Prince George. Après être arrivé.e.s à Smithers et avoir pris nos repères, nous nous sommes posté.e.s dans le parc en face de l’hôtel où la foreuse était garée. Après avoir recueilli suffisamment d’informations, on a élaboré un plan et on a pris la décision d’agir au petit matin. Une fois l’engin placé et allumé, nous sommes immédiatement reparti.e.s pour Prince George, par l’autoroute 16.

Nous pensons qu’il faut une action ferme, par tous les moyens nécessaires, pour s’assurer que CGL ne fasse pas de forages sous la rivière Wedzin Kwah.

Solidarité avec nos frères et sœurs Haudenoshaunee, qui font face aux flics de l’OPP.

Aucune milice d’État financée par des industries sur cette terre volée qu’est l’île de la Tortue.

1492 Land Back Lane : Que se passe-t-il à Six Nations?

 Commentaires fermés sur 1492 Land Back Lane : Que se passe-t-il à Six Nations?
Août 192020
 

Des Comités de défense et de décolonisation des territoires

Depuis le 19 juillet, quelques dizaines de défenseurs de la terre Haudenosaunee réoccupent une portion de leur territoire non-cédé, là où le conseil de bande et une compagnie de développement s’étaient entendus sur la construction de plusieurs dizaines de logements. Un peu plus d’une dizaine de tentes ont été montées et une cuisine est en construction,  et les habitants actuels n’ont pas l’intention de s’en aller. Un jardin a été planté, en guise d’engagement à rendre ce territoire de nouveau habitable pour ceux et celles à qui il revient.  Une partie de crosse a été organisée en guise de pratique de soin collective, de la communauté et du territoire pour réitérer le lien ininterrompu, malgré la destruction temporaire qui les affecte.

Le territoire contesté avait été promis à la communauté de Six Nations en 1784, faisant partie d’une bande de 6 miles de part et d’autre de la rivière Grand. Cette rivière coule au milieu de la réserve de Six Nation et de la ville voisine, Caledonia, où le 1535 Mackenzie Road a été renommé 1492 Land Back Lane, en référence à l’année de l’invasion européenne sur l’Île de la Tortue. Le conseil de bande, qui est un de ceux qui fonctionne avec le plus bas taux de consentement au pays (5% de participation aux élections), avait décidé, malgré l’opposition populaire lors des consultations, de vendre pour 43 acres de terre et 350 000 $ (qui équivalent à la valeur d’une maison au moment de la vente) les 252 acres à la compagnie Foxgate Development.

Si le conseil de bande est le mode de gouvernance reconnu par la loi coloniale canadienne, pour les Haudenosaunee, les affaires politiques se jouent au niveau des gestes posés par les membres de la communauté.  Comme le rapporte le média One Dish, One Mic :

«La Grande Loi des Haudenosaunee se veut participative. Si les gens agissent dans le meilleur intérêt du collectif, les structures de leadership en place sont censées suivre la volonté du peuple. Lorsque les défenseurs de la terre ont été arrêtés après la première injonction douteuse le 5 août, des centaines de personnes ont risqué leur santé et leur bien-être pour soutenir l’équipe de réoccupation du 1492 Land Back Lane. Le conseil élu soutient maintenant un moratoire sur le développement des territoires non cédés de Six Nations, alors qu’il avait précédemment condamné les actions des défenseurs de la terre. »

Le 5 août, lors de la tentative d’appliquer l’injonction nommée ci-haut, une trentaine de véhicules de la police provinciale de l’Ontario (OPP) se sont placés de part et d’autre du campement. Leurs effectifs ont vite doublé et ils ont arrêté 9 personnes pour avoir réoccupé et défendu leur territoire en concordance avec la loi traditionnelle.  La police a fait feu avec des balles de plastique sur les habitants du site, qui ont répondu en allumant des signaux de fumée et des feux de pneus pour bloquer l’autoroute 6 et une voie ferrée, alertant ainsi les membres de la communauté. Selon l’OPP, ceux-ci se seraient attroupés pour repousser la police en faisant usage de projectiles. À la fin de la journée, le 1492 Land Back Lane était revenu sous le contrôle des défenseurs de la terre.

Pour aider avec le fonds légal et d’infrastructures sur le site du 1492 Land Back Lane : landback6nations@gmail.com.

Visitez le 1492 Land Back Lane juste après le coin de Mackenzie et Fuller à Caledonia; tous ceux qui se présentent dans un esprit de bienveillance sont les bienvenus – c’est un camp sans drogue, sans alcool et sans violence – sachez simplement qu’être sur la propriété peut entraîner des arrestations et des accusations à tout moment.

Pour une mise à jour fréquente des événements et du soutien nécessaire, visitez le groupe facebook de 1492 Land Back Lane.

Deux membres d’Atalante à Montréal affichés et attaqués

 Commentaires fermés sur Deux membres d’Atalante à Montréal affichés et attaqués
Août 132020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Atalante est une organisation néo-fasciste (voir les articles de Montréal Antifasciste à leur sujet) surtout présente dans la ville de Québec. À Montréal, le groupuscule rassemble une poignée de néo-nazis. Nous exposons ici deux d’entre eux. Shawn Beauvais-Macdonald, le désormais célèbre nazi de Charlottesville, est un compagnon de route de longue date d’Atalante (sur les photos plus bas, il pose avec Raf Stomper, le chef de l’organisation et lors d’une action d’Atalante). Il réside dans un appartement au 2e étage du 2045 avenue Elmhurst, dans Montréal-Ouest.

Il affiche fièrement ses couleurs racistes, jusqu’à sa fenêtre de salle de bain où il arborait un drapeau mêlant le soleil noir nazi et la fleur de lys. Malheureusement pour lui, le drapeau a été subtilisé il y a quelques semaines.

Francis Hamelin est un «ancien» qui a participé à la fondation de Troisieme Voie et a aidé Atalante à s’installer à Montréal (avec le succès qu’on connait). Il réside avec sa famille au 2669 rue Monsabré, dans le secteur de Longue-Pointe dans l’est de la ville, où il affiche discrètement des drapeaux nazis et SS.

En partageant des photos de son œuvre d’art (un buste d’Adrien Arcand) et de son beau truck, il a involontairement dévoilé son adresse.

Son véhicule a été redécoré avec des tags «nazi» et «nazi scum» il y a quelques semaines, afin de prévenir ses voisins de quelle ordure il est.

Les nazis d’Atalante ne seront jamais tranquilles. Montréal est antifasciste. D’autres messages suivront.

Des antifascistes

Solidarité avec la jeunesse de Portland

 Commentaires fermés sur Solidarité avec la jeunesse de Portland
Juil 272020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

En réponse à l’appel du Front de libération de la jeunesse du PNW à une journée d’action le 25 juillet en solidarité avec la résistance en cours à Portland, nous avons posé des affiches réalisées pour l’occasion à Montréal. Un petit geste simple de solidarité avec ceux et celles qui se battent chaque jour pour un monde sans police et sans la suprématie blanche qu’ils défendent.

– Des anarchistes

La voiture d’un administrateur de prisons prend feu

 Commentaires fermés sur La voiture d’un administrateur de prisons prend feu
Juil 252020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

La nuit du 11 juillet, la Volvo appartenant à Vince Parente a été incendiée devant sa demeure à Ste-Thérèse. Vince Parente a tout récemment été nommé sous-ministre associé par intérim au ministère de la Sécurité publique. Outre cette nomination, il est le directeur général adjoint pour la région de Montréal à la Direction générale des services correctionnels. En termes plus clairs, il est le patron des directeurs de prison de Bordeaux et de Rivière-des-Prairies à Montréal.

Notons qu’avant de monter les grades, il a commencé sa carrière comme agent de probation puis dans le transport de prisonnier.e.s vers leurs comparutions, est ensuite devenu directeur adjoint de la prison de Bordeaux, puis directeur adjoint de la prison Leclerc à Laval, puis directeur officiel de la prison de St-Jérôme.

Un gros bâtard qui bénéficie depuis le début de sa carrière de l’enfermement et de la dégradation de milliers de personnes.

Ce brasier est un éclat de solidarité avec tous.tes les prisonnier.es et leurs familles. Si les conditions de détention sont habituellement dégueulasses, celles-ci ont empiré depuis le début de la pandémie. Non seulement les gardien.nes transmettent le virus aux détenu.e.s, mais ces dernier.es sont enfermé.es h24, avec très peu de visite et sans permission de téléphoner.

Par la faute de Vince Parente entre autres, Robert Langevin est mort de négligence et de manque de soins entre les murs de la prison de Bordeaux en mai. Vince Parente est un gestionnaire assassin déconnecté comme tant d’autres qui travaille sans doute à domicile ces temps-ci. Ce brasier l’a peut-être ramené face à la réalité.

Incendie de 7 voitures de police à un garage d’entretien du SPVM

 Commentaires fermés sur Incendie de 7 voitures de police à un garage d’entretien du SPVM
Juil 222020
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Les flics sont des assassins. On a brûlé leurs voitures. Tu peux le faire aussi.

On a utilisé 3 engins incendiaires : des bouteilles de plastique à bases carrées remplies au 3/4 avec un mélange d’essence et d’huile à moteur. On a utilisé de la super colle pour attacher deux cubes allume-feu emballés individuellement (que tu peux trouver dans les magasins de camping, les quincailleries ou les épiceries) sur le côté de chaque bouteille.

Pour chaque voiture, on a placé une bouteille couchée sur le coté (avec le cube vers le haut) et on l’a poussé sous un pneu de la voiture puis allumé le cube.

On a choisi des engins qui prennent complètement en feu environ une minute après les avoir placé sous les voitures. On a voulu augmenter nos chances de quitter sans se faire remarquer tout en diminuant les chances que les engins soient éteints trop tôt.

Pour un monde sans la police et sans l’ordre suprémaciste blanc qu’ils défendent. Solidarité avec les insurgé.e.s noir.e.s et avec tous.tes celles et ceux qui se battent.

– Des anarchistes