Mise à jour urgente : Des dizaines d’agents de la GRC se sont déployés sur le territoire Wet’suwet’en

 Commentaires fermés sur Mise à jour urgente : Des dizaines d’agents de la GRC se sont déployés sur le territoire Wet’suwet’en
Nov 182021
 

Du Point d’accès Gidimt’en

Un avion charter rempli d’agents de la GRC a atterri à l’aéroport de Smithers, avec entre 30 et 50 agents équipés de sacs de sport de camouflage.

La police a embarqué dans deux bus et des camionnettes de location banalisées et s’est dirigée vers le yintah. Un hélicoptère de la GRC se dirigerait vers la région. Tout au long de la journée, des hélicoptères ont tourné au-dessus de nos campements, effectuant des vols bas et délibérés pour la surveillance.

La route menant à notre yintah demeure bloquée par la GRC à 28 km, les chefs héréditaires, la nourriture et les fournitures médicales étant refoulés.

En plein milieu d’une urgence climatique, alors que les autoroutes et les routes sont emportées et des communautés entières sont inondées et évacuées, la province a choisi d’envoyer des bus entiers de policiers pour criminaliser les protecteurs de l’eau Wet’suwet’en et pour travailler comme une force mercenaire pour le pétrole et le gaz.

Nous ne reculerons pas. Nous avons besoin de tous les regards tournés vers le yintah Wet’suwet’en. Nous avons besoin de votre présence sur le terrain. Nous avons besoin d’actions de solidarité dans tout le Canada.

#ShutDownCanada

#AllOutForWedzinKwa

Les Gidimt’en expulsent CGL du territoire Wet’suwet’en; le chemin de service forestier Morice est détruit

 Commentaires fermés sur Les Gidimt’en expulsent CGL du territoire Wet’suwet’en; le chemin de service forestier Morice est détruit
Nov 182021
 

Du Point d’accès Gidimt’en

Hier, nous avons repris nos terres. Avec nos alliés Haudenosaunee, nous avons appliqué nos anciennes lois sur l’intrusion et avons fermé définitivement l’accès à notre territoire. Le chemin de service forestier Morice a été détruit et l’accès à Coastal GasLink n’est plus possible.

Nous assumons notre responsabilité de défendre nos sources d’eau sacrées et de mettre fin à la destruction du yintah.

Nous n’abandonnerons jamais. Rejoignez la résistance et venez au yintah.

Plus d’infos sur l’expulsion via le Point d’accès Gidimt’en et It’s Going Down:

Le peuple Wet’suwet’en a de nouveau le contrôle du yintah Wet’suwet’en ! Dinï ze’ Woos affirme sa juridiction en appliquant nos lois avec l’avis d’expulsion de 2021. La FSR de la rivière Morice a été désactivée, bloquant les intrus de notre yintah !

Dimanche matin, des membres du clan Gidimt’en ont expulsé des employés de Coastal GasLink (CGL) du territoire non cédé des Wet’suwet’en, conformément aux anciennes lois sur l’intrusion des Wet’suwet’en et à un avis d’expulsion signifié pour la première fois à CGL en 2020 par les chefs héréditaires Wet’suwet’en.

Les employés ont eu 8 heures pour évacuer pacifiquement la zone, avant que la route principale menant au territoire de Lhudis Bin du clan Gidimt’en ne soit fermée.

Sleydo’, porte-parole des Gidimt’en, a commenté l’application de l’expulsion :

Les chefs héréditaires Wet’suwet’en n’ont jamais cédé, rendu, ou perdu en guerre, le titre de propriété de ce territoire. Cela signifie que ce qu’ils disent est valable. L’ordre d’expulsion du 4 janvier 2020 dit que CGL doit se retirer du territoire et ne pas y revenir. Ils ont violé cette loi pendant trop longtemps.

Hier marquait également le 50e jour de l’établissement du camp Coyote, où les membres Gidimt’en, sous la direction du chef Woos, ont réoccupé le territoire de Cas Yikh et ont réussi à bloquer les efforts de Coastal GasLink pour forer sous le cours supérieur Wet’suwet’en.

Blocage sur la rue Notre-Dame à Montréal en solidarité avec Gidimt’en et Likhts’amisyu

 Commentaires fermés sur Blocage sur la rue Notre-Dame à Montréal en solidarité avec Gidimt’en et Likhts’amisyu
Nov 162021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Tôt ce matin, pendant l’heure de pointe, un groupe d’allochtones a bloqué le traffic allant vers l’ouest sur la rue Notre-Dame, avec des piles de pneus et des tables de pic-nique en feu. L’action s’inscrit en solidarité avec les clans Gidimt’en et Likhts’amisyu de la nation Wet’suwet’en. La rue Notre-Dame s’engorge facilement pendant l’heure de pointe. Même des blocages temporaires peuvent nuire à la circulation vers le centre-ville, en plus de ralentir les camions entrant et sortant du Port de Montréal, adjacent à la rue Notre-Dame.

Les Wet’suwet’en luttent contre l’invasion de compagnies pétrolières sur leur Yintah (territoire) depuis plus d’une décenie et résistent au colonialisme et à l’état Canadien depuis bien plus longtemps. En ce moment, un combat fait rage contre le projet de pipeline de Coastal GasLink (CGL), qui, si mené à terme, acheminerait du gaz naturel vers une installation de GNL (gaz naturel liquéfié) à Kitimat, en Colombie-Britannique, traversant ainsi le territoire Wet’suwet’en. En 2020, suite à un raid militarisé contre les défenseur.euses de la terre Wet’suwet’en, une vague massive d’actions de solidarité réunie sous la bannière #ShutDownCanada a déferlé sur le pays, paralysant le traffic ferroviaire pendant des semaines et perturbant les ports et les autoroutes.

Le 25 septembre 2021, les membres du clan Gidimt’en et leurs supporteurs.euses ont occupé le site de forage qui aurait servi à forer pour le pipeline sous la rivière Wedzin Kwa, menançant toute forme de vie dépendant de cette rivière. Cette action a permis l’établissement du Camp Coyote. Depuis, ce camp est resté en place, bloquant l’accès au site de forage. Sleydo’ (Molly Wickham), une chef de Cas Yikh (Grizzly House) du clan Gidimt’en et porte-parole pour le camp Coyote, a depuis lors lancé des appels répétés à des actions de solidarité à travers le pays.

À la fin du mois d’octobre 2021, le Chef Dst’hyl du clan Likhts’amisyu a enlevé les batteries des machines appartenant à CGL se trouvant sur le territoire de son clan. Il affirmait par cet acte qu’il n’y aurait désormais plus de travaux effectués par la compagnie sur son territoire. C’est peu après que Dst’hyl et un autre supporteur Gitxsan ont été arrêtés. En réponse, des membres de Six Nations ont bloqué une autoroute pendant cinq jours dans le sud du soi-disant Ontario.

Le 14 novembre, des membres du clan Gidimt’en et des supporteurs.euses ont rendu effectif un avis d’éviction qui avait initiallement été émis à CGL en 2020 par les chefs hériditaires Wet’suwet’en. Les travailleurs de CGL se sont fait donner huit heures pour évacuer le territoire Cas Yikh avant que la Morice River Forest Service Road, la route forestière offrant le seul accès au territoire, ne soit fermée de façon permanente. Seulement un petit nombre de travailleurs ayant quitté, Gidimt’en a alloué à CGL une extension de deux heures pour se soumettre à l’avis d’éviction. Quand l’heure donné a été atteinte, la route a été condamnée, ce qui a eut pour effet d’empêcher de façon efficace tout travail de se poursuivre sur le territoire Cas Yikh. Peu après, un blocage de rail de chemin de fer a été tenu par la nation voisine Gitxsan.

Le potentiel d’une autre vague d’actions de solidarité est grand.

Bien que la réponse de la GRC reste à suivre, nous voulons qu’il soit clair que nous sommes témoins de ce qui se passe sur le Yintah (territoire) et que nous continuerons d’agir en solidarité avec les défenseurs.euses du territoire Wet’suwet’en. Nous supportons de façon inconditionnelle leur lutte pour leur souveraineté, leur autonomie et pour la protection des terres et de l’eau dont illes dépendent. Nous encourageons tout le monde à répondre aux appels à l’action en s’en prenant aux infrastructures coloniales, où que ce soit.

#AllOutForWedzinKwa

Compte-rendu du mercredi 27 octobre 2021 – territoire Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Compte-rendu du mercredi 27 octobre 2021 – territoire Gidimt’en
Nov 052021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Mercredi matin, une action a eu lieu en réponse au déploiement de la GRC sur le territoire de Likhts’amisyu, situé à environ 40 km de l’occupation du site de forage de Gidimt’en. Elle a été menée en solidarité avec le chef Dtsa’hyl qui, alors qu’il agissait comme représentant du clan Likhts’amisyu, a neutralisé dix bulldozers utilisés pour détruire leur territoire non cédé et construire une nouvelle route, dont CGL dit être propriétaire. La présence de la police et divers autres facteurs laissaient présager d’une action coercitive, ce qui s’est produit. L’objectif principal était de faire une démonstration de force, de solidarité et de résistance face à l’incursion de l’État canadien et de l’industrie en territoire Wet’suwet’en Yintah.

L’action s’est déroulée sur plusieurs fronts et s’est conclue sans arrestations ni blessés. Les tactiques ont été déployées avec succès et bien que la présence de la police et les aggressions des agents de sécurité et des travailleurs auraient pu dégénérer et provoquer un conflit direct, rien de tout ça ne s’est produit. À plusieurs endroits le long de la route forestière Morice West, sur le territoire des Gidimt’en, des arbres ont été abattus et d’autres détritus jetés sur la route, ainsi que des pièges improvisés. Cela ne s’est produit qu’après l’arrestation de Dtsa’hyl et le déploiement de renforts par la GRC. D’un côté du blocage, plus d’une dizaine de travailleurs de CGL ont été refoulés avec succès après qu’une corde de traction qu’ils utilisaient pour arracher un arbre a été coupée à la hache et qu’ils ont reçu l’ordre de retourner à leurs véhicules. De l’autre côté du blocage, plusieurs agents de sécurité ont également été approchés par des personnes masquées, ce qui a entraîné leur retrait immédiat. Le blocus a été maintenu pendant que d’autres tactiques étaient déployées plus loin sur la route, et lorsqu’il est apparu clairement que les bulldozers et la GRC s’approchaient des lignes de front pour enlever les débris, un barrage a été incendié et les partisans de Gidimten se sont dispersés à l’abri dans la forêt.

Le combat ne fait que commencer. Solidarité avec Dtsa’hyl. Solidarité avec Likhts’amisyu. Solidarité avec Gidimt’en. Solidarité avec tous les peuples autochtones qui se battent pour leurs terres et leur eau. Nous nous protégeons.

-des anarchistes

RBC Fucks Around, RBC Finds Out

 Commentaires fermés sur RBC Fucks Around, RBC Finds Out
Nov 012021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Le pipeline Coastal GasLink est financé par la RBC. La nuit du 26 octobre, des anarchistes à Montréal ont coordonné des actions de solidarité avec les défenseur.es de la terre Wet’suwet’en. Nous avons cassé les vitres, ou utilisé un extincteur de fumée rempli de peinture pour vandaliser la façade de 6 différentes branches RBC à travers la ville.

Lors des jeux olympiques de 2010 sur les terres volées de soi-disant Vancouver, des rebelles avaient multiplié ainsi des attaques envers le commanditaire RBC. Plus d’une décennie plus tard, il est temps de recréer cette inspirante coordination diffuse.

Si RBC veut faire chier, RBC va en subir les conséquences. Les institutions, compagnies et individus responsables de l’industrie écocidaire ont des noms et des adresses. Les branches RBC, les guichets, et les membres de CA ne sont pas des exceptions.

C’est facile: Une équipe bien masquée émerge d’une ruelle avoisinante, jette un regard pour s’assurer que la voie soit libre, et dédie moins de 30 secondes au lancer de roches vers les fenêtres, avant de disparaître.

Pour plus de conseils, lisez:

Le système d’opération Tails a été utilisé pour faire cette vidéo, soumise anonymement.

R.I.P. Matt Cicero

Ce texte qu’il a écrit est toujours pertinent : 6 Reasons I Support Arson (As a Tool for Social Justice)

Le chef Dtsa’hyl est arrêté suite à une escalade des tensions aux barricades; de la machinerie lourde désactivée sur le territoire Wet’suwet’en

 Commentaires fermés sur Le chef Dtsa’hyl est arrêté suite à une escalade des tensions aux barricades; de la machinerie lourde désactivée sur le territoire Wet’suwet’en
Oct 302021
 

De It’s Going Down

Dans un vidéo publié le soir du 27 octobre, la porte-parole du Gidimt’en Checkpoint Sleydo’ a rapporté que suite à la montée de tensions dues à la présence d’autorités canadiennes, le chef Dtsa’hyl du clan Likhts’amisyu et Kolin Sutherland-Wilson du clan fireweed Gitxsan ont été arrêtés par la gendarmerie royale. Depuis les derniers jours, des blocus contre les travailleurs de Coastal GasLink ont empêché le travail de se poursuivre, et des machines ont été désactivées.

Sleydo’ a signalé que plus de policiers étaient en route pour potentiellement faire d’autres arrestations, et que des renforts étaient nécessaires. « Nous avons besoin de tout le monde ici. S’il vous plaît venez au campement. Les Likhts’amisyu ont besoin de soutien. Soutenez la nation Wet’suwet’en qui lutte depuis plus de dix ans maintenant. Nous avons besoin que tout le monde montent aux barricades et organisent des blocus. Où que vous soyez, faites ce que vous pouvez pour contribuer. Si vous ne pouvez pas venir ici, faites du bruit, dérangez! » 

MISE À JOUR 29/10/21: Dtsa’hyl et Kolin S-W ont été relâchés.

Le journaliste Michael Toledano, qui couvre le sujet de l’invasion du Yintah par CGL et la GRC, a rapporté:    

Après que les travailleurs de CGL aient utilisé de la machinerie lourde pour bloquer l’accès des Wet’suwet’en à leur propre territoire, Dsta’hyl du clan Likhst’amisyu a désactivé ces équipements, retournant le blocus de CGL contre eux. Les Likhts’amisyu ont désactivé plus de 10 machineries lourdes.

Nous en sommes à plus d’un mois d’une troisième vague de blocus contre le pipeline Coastal GasLink. Des membres du clan Gidimt’en ont bloqué le site de construction où CGL planifie creuser sous la rivière Wedzin Kwa depuis la fin du mois de septembre 2021. Des membres du clan Likhts’amisyu ont aussi utilisé de la machinerie lourde pour contrôler l’accès à un campement de travailleurs de CGL.

Le clan Likhts’amisyu a publié:

C’est #LandBack. Il n’y a pas d’autre cadre d’interprétation occidental qui aille, car le colonialisme ne sait pas comment retourner les terres. Les colonisateurs savent seulement qu’une réinterprétation du mouvement LandBack va en changer la nature. On ne laissera pas faire ça.

Hier, Toledano a rapporté que des barricades autochtones ont fermé l’accès à un campement de travailleurs (man camp) de pipelines:

Après avoir traversé un blocus de machinerie lourde par CGL, des chefs héréditaires Likhts’amisyu et leurs supporters ont occupé des régions éloignées du territoire Wet’suwet’en. Ils contrôlent le traffic routier vers le campement. L’équipement de CGL empêche les Wet’suwet’en de se rendre plus loin. 

Ce blocus a été érigé après que des chefs Likhts’amisyu et leurs supporters ont été empêchés d’accéder à leur territoire le dimanche 24 octobre 2021. Ils ont rapidement organisé un barrage en réponse à cet affront. Lisez plus sur Instagram (via proxy anonyme).

Ces événements surviennent après l’ouverture officielle par le chef dinï ze Woos de la cabine au camp du coyote, installé sur le site du bloc de forage. Il invite tous les ancêtres à venir se tenir debout avec eux:

« Avant le contact avec les Européens, nous étions des centaines de miliers ici. Nous coexistions avec les animaux et protégions la rivière Wedzin Kwa depuis les temps immémoriaux. Nous défendrons toujours la rivière». Dinï ze Woos livre un message à CGL et ses investisseurs: « CGL a dit qu’ils allaient creuser sous la rivière, mais ça n’arrivera pas. Nous ne laisserons pas ça passer ». 

Il y a deux semaines, des images de défenseurs du territoire pourchassant des policiers de la GRC ont tourné dans les médias sociaux, alors que des barricades de bois étaient protégées contre le harcèlement constant et l’invasion des forces policières.

Pour plus de nouvelles, suivez @likhtsamisyu @gidimten @m_tol et Yintah Access 

Manif de solidarité avec les Wet’suwet’en à Kingston

 Commentaires fermés sur Manif de solidarité avec les Wet’suwet’en à Kingston
Oct 192021
 

Soumission anonyme à North Shore Counter-Info

En réponse à l’appel à une semaine d’actions de solidarité pour défendre Wedzin Kwa, environ 75 personnes se sont réunies à Kingston, en Ontario, le jeudi 13 octobre pour un rassemblement et une manif de solidarité avec les Wet’suwet’en avec des bannières, de la musique et des slogans. Nous nous sommes retrouvés à Skeleton Park et avons écouté quelques discours : une personne a parlé de la façon dont les défenseurs des terres autochtones ouvrent la voie dans la lutte contre le changement climatique et la destruction écologique. Une autre personne a partagé un extrait d’un zine critiquant les efforts de réconciliation menés par l’État. Une personne a prononcé un discours puissant sur la nécessité d’une eau propre pour les communautés autochtones et pour tout le monde, et nous a rappelé que le fait de se montrer et de participer à cette lutte était significatif et important. Nous avons défilé le long de la rue Princess et distribué des centaines de tracts à une foule qui nous a largement soutenus.

La lutte des Wet’suwet’en pour défendre leur territoire non cédé contre l’invasion coloniale et l’extraction des ressources nous inspire depuis longtemps. Nous avons également été très inspiré.e.s par les vagues successives d’actions de solidarité de Shut Down Canada qui ont eu lieu dans tout le soi-disant Canada jusqu’au printemps 2020, y compris ici dans la région de Kingston. Nous sommes fâché.e.s que Coastal GasLink et la GRC poursuivent leur tentative de faire passer ce projet de pipeline destructeur, mais nous dirons que cela nous a fait du bien de nous rassembler en solidarité une fois de plus, de briser un peu de l’isolement pandémique persistant et de reconnaître l’engagement, l’énergie et la force qui existent dans notre communauté.

Nous espérons que cette petite contribution à la semaine d’action apportera de l’espoir et des encouragements aux habitants du Coyote Camp, aux membres du clan Gidimt’en et à leurs alliés, qui tiennent bon et bloquent la construction. Nous observons, nous sommes prêt.e.s à agir et vous pouvez compter sur nous.

Video: blocage des trains le 9 octobre en solidarité avec Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Video: blocage des trains le 9 octobre en solidarité avec Gidimt’en
Oct 142021
 

De SubMedia

Le 9 octobre 2021, dans le cadre do la semaine d’action en solidarité avec le clan Gidimt’en, un groupe de personnes à soi-disant Montréal ont passé l’après-midi à bloquer les trains. Iels ont ensuite manifesté dans la rue.

#AllOutForWedzinKwa

Blocage des rails en solidarité avec la semaine d’action Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Blocage des rails en solidarité avec la semaine d’action Gidimt’en
Oct 102021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Ce samedi 9 octobre à Pointe-Saint-Charles, nous étions plus de 50 personnes à bloquer les chemins de fers du CN. L’action a bloqué 5 voies parallèles pendant plus d’une heure et demi. Nous avons agi ainsi afin de manifester notre solidarité envers le peuple Wet’suwet’en en lutte pour défendre leur territoire contre le pipeline de Coastal GasLink. Sur les deux bannières affichées, on pouvait lire: “#AllOutForWedzinKwa 1312” ainsi que “All Out For Wet’suwet’en #ShutDownCanada”. Plusieurs trains n’ont pas pu quitter la Gare, certains ont rebroussé chemin ne pouvant pas accèder à la gare et certains sont restés immobiles au moins une heure après le blocage. Cela est peut-être dû à une accumulation de travail ou une inspection des rails.

Lorsque nous avons quitté les rails, nous avons mené une manifestation dans les rues du quartier chantant des slogans contre la colonisation et la police et des slogans de solidarité aux gardien.nes de la terre Wet’suwet’en. Des groupes de jeunes paraissaient clairement heureux de nous voir, iels ont pris nos tracts et nous ont suivis un peu avant que nous nous dispersions. Face à la police qui s’est présentée, nous bénéficions d’une supériorité numérique importante. La police se tenait à distance. Il n’y a pas eu d’arrestation.

Nous répondions à un appel de solidarité lancé par le clan Gidimt’en durant les deux dernières semaines. Nous espérons que cette action soit une première qui s’inscrit dans la série d’évènement de la semaine d’action à laquelle le clan Gidim’ten a récemment appelé et qui durera jusqu’au 15 octobre: https://www.yintahaccess.com/news/calltoaction. On vous encourage à répondre à l’appel et à commencer à organiser des actions en solidarité avec les gardien.nes de la terre Wet’suwet’en alors qu’iels s’apprêtent à subir d’autres affronts de la GRC sur leur territoire.

Le 25 Septembre dernier, les gardien.nes des terres ont détruit les routes d’accès au site de forage de Coastal Gaslink vers la rivière de Wedzin Kwa. Plusieurs blocages ont eu lieu et le site de forage a été occupé. Les chefs ancestraux ont été menacé.es d’être arrêté.es à leur arrivé sur place et on leur a refusé l’accès à leur propre térritoire. Les exactions et les actes de violences perpétrés par la GRC et les agents de sécurité de CGL envers les gardien.nes des terres comprennent des arrestations et des éléctrocutions par taser. Malgré cela, les gardien.nes des terres restent fort.es et resistent. Plusieurs blocages ont été érigés et le peuple Wet’suwet’en occupe le site de forage qui menace leurs terres.

“Notre manière de vivre est en danger. La rivière Wedzin Kwa nourrit tout le territoire Wet’suwet’en, elle est la source vitale de la nation Wet’suwet’en.” – Sleydo’, correspondant Gidimt’en.

Coastal Gaslink procède à la construction d’un pipeline de 670 Km à travers le territoire Gidimt’en. Selon le ‘Anuc niwh’it’en (la loi Wet’suwet’en), les cinq clans s’opposent unanimement à la proposition du pipeline. Durant plus de 15 ans, les Wet’suwet’en et leurs allié.es se sont battu.es avec ardeur contre une incursion dans leur territoire. Le peuple a aussi fait plusieurs appels public invitant toustes leurs allié.es à manifester leur support en occupant le Yintah ou par des actions de solidarités dans leur propres villes ou régions. En 2020, les actions de solidarité se sont manifestées par des blocages des chemins de fer et des autoroutes qui ont paralysé l’économie canadienne.

Alors que la terre s’apprête à faire face aux conséquences tragiques des changements climatiques causées par les riches, mais dont les plus vulnérables souffrent, le Canada déterre massivement les corps des enfants autochtones assassiné.es par le système génocidaire des pensionnats. Il est impératif que nous nous mobilisions par des actions de démentèlement de l’État colonial et de la société qui facilite ces atrocités.

En solidarité avec les gardien.nes des terres du Cas Yikh
Fuck la GRC. FUCK CGL. Fuck Canada.
Shutdown Canada 2021.

“Il faut vraiment que nous montions aux barricades.” – Sleydo’, correspondant Gidimt’en

#AllOutForWedzinKwa
#DefendWedzinKwa
#LandBack
#RematriatetheLand
#DefendTheYintah
#CGLofftheYintah
#WetsuwetenStrong
#ShutDownCanada’21

Déploiement de bannière en solidarité avec Gidimt’en

 Commentaires fermés sur Déploiement de bannière en solidarité avec Gidimt’en
Oct 032021
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Tôt le matin du 30 septembre, première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation, nous avons déposé une bannière en solidarité avec le camp de Gidimt’en. Notre bannière disait “Shut Down Canada ’21 #CGLOffTheYintah”.

Les Wet’suwet’en et leurs alliés défendent le Yintah contre les incursions de Coastal GasLink et de la GRC depuis de nombreuses années. Ils continuent de défendre leurs terres alors que le Canada fait des gestes vides vers la réconciliation. Le 25 septembre, le Gidimt’en Access Point a érigé de nouveaux blocages pour empêcher CGL de forer sous la Wedzin Kwa, la rivière qui traverse leur territoire. Depuis ce jour, au moins deux arrestations ont eu lieu.

Ils ont appelé leurs alliés à venir aider à défendre le camp, mais aussi à s’organiser en solidarité de là où ils sont. Nous espérons voir plus d’actions, dans notre ville et au-delà, alors que ceux qui sont en première ligne continuent à faire face aux flics et aux travailleurs de CGL.

Au coucher du soleil, notre bannière était toujours en place sur le pont. Nous espérons qu’elle y restera pour longtemps, tout comme notre solidarité !