Échec historique pour La Meute

 Commentaires fermés sur Échec historique pour La Meute
Juil 022018
 

De Xavier Camus

Le chef de La Meute – Sylvain « Maikan » Brouillette – avait prévu « la meilleure manif de son histoire ». Ce fut un fiasco monumental :

(1) Alors que La Meute prétend souvent avoir 60 000 membres, le chiffre exact, dans le monde réel, ressemble davantage à 150 membres… Des autobus provenaient d’aussi loin que le Saguenay. En additionnant tous leurs plus fidèles partisans, La Meute fut incapable de rassembler plus de 200 personnes, en incluant leurs alliés.es de Storm Alliance et Independance Day. Quelle honte pour M. Brouillette!

z2 Sylvain Brouillette
(Comment M. Brouillette pourra-t-il continuer à mentir sur le membership réel de La Meute?)

« Nous sommes le peuple », « Nous sommes la force du nombre »… 150 personnes sur 8,2 millions de Québécois.es, come on

(2) Non seulement ça n’a pas été la plus grande marche de l’histoire de La Meute, mais ils n’ont même pas marché un seul coin de rue!

Leurs leaders annonçaient pourtant: « Le Québec prend d’assaut Montréal » et « Nous marcherons la tête haute ». À la vérité, la plupart du temps, ils sont restés assis dans l’entrée d’un parking durant près de 4 heures, pour finalement rebrousser chemin et repartir dans leurs autobus scolaires…

z2b entrée de parking

Que s’est-il passé? Des contre-manifestants.es se sont postés des deux côtés de la rue Saint-Antoine, de sorte que les Meutons, en nombre inférieur, n’ont jamais eu le courage de prendre la rue pour faire entendre leur voix (c’est-à-dire leur haine des immigrants.es et des musulmans.es).

Le moment le plus glorieux de Sylvain « Maikan » Brouillette fut lorsqu’il se traîna jusqu’au mur devant lui, pour frotter le bout de son drapeau contre une pancarte d’Immigration Canada. Même son propre camp n’a jamais compris ce qu’il essayait de faire :

z3 sylvain brouillette

Chose certaine, les dirigeants du groupe haineux ont reculé devant les contre-manifestants.es. Leur cellule de sécurité se cachait derrière les cordons anti-émeute, pendant que la majorité de leurs militants.es restait assis en suffoquant dans l’entrée du stationnement, à l’ombre, et réclamait de l’eau.

z3b

z3c

 

Les appuis de La Meute

La Storm Alliance, groupe anti-immigration, est elle aussi en déclin, n’ayant pu attrouper plus de 20 personnes. À peine trois drapeaux de la S.A. ont pu se faire voir, mais il y avait au moins leur fidèle M. Dionne, lui qui arborait une sorte de drapeau nazi à la manif de l’année dernière, à Québec :

z4 dionne

 

Quant à Independance Day, on pouvait à peine en discerner une dizaine de membres, arborant leur hallucinant drapeau aux couleurs du Québec, du Canada, de la statue de la Liberté des États-Unis (?), tout en ajoutant une faute d’orthographe dans le mot anglais qui s’écrit normalement « Independence »…

z4 independance day

Ce groupe est reconnu pour compter un ex-grand dragon du Ku Klux Klan québécois parmi ses dirigeants, soit Michel Larocque. Le réseau CTV a embarrassé le #2 de La Meute en le questionnant à cet égard :

« Roch adamantly denies that Larocque is a member of their movement.

« [He] is not a member of La Meute. La Meute is one entity, » Roch explained. « We accept groups that are not right-wing. That’s why we accept the Storm Alliance and Independence Day. »

L’excuse de Stéphane Roch est donc un peu facile, plaidant que Larocque n’est pas directement membre de son groupe. Car il omet de dire qu’il en a déjà fait partie, ayant même un tatou de La Meute sur sa main gauche :

z4b chef du KKK
Dans les années 90′, Larocque tabassait ainsi des homosexuels au nom du KKK et fut « inculpé pour avoir tenté d’incendier un logement habité par des Noirs » (VICE).

 

La couverture des médias

En général, les médias ont davantage donné la parole aux porte-paroles de l’extrême-droite qu’aux antiracistes, qui étaient pourtant beaucoup plus nombreux.ses. Ces médias, tels TVA Nouvelles, ont donc eu la fâcheuse manie de rapporter leurs propos sans regard critique, allant même jusqu’à consacrer l’expression « immigration illégale » dans leurs reportages :

z5 tva

Les médias devraient veiller à ne pas relayer aussi aveuglément l’idéologie xénophobe. Comme l’a bien rappelé le compte-rendu de La Presse :

« La Meute et Storm Alliance dénoncent l’arrivée d’immigrants irréguliers qu’ils qualifient d’« illégaux ». Or, ce statut n’existe pas en vertu de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Toute personne a le droit de traverser la frontière du Canada de façon irrégulière pour demander l’asile. »

Conclusion

La Meute se retrouve à la croisée des chemins, faisant face à ses propres mensonges, ne sachant même plus pourquoi elle manifeste. Où se trouve leur soi-disant combat contre l’islam radical, alors que le mot « islam » n’a pas été prononcé une seule fois hier? (et c’est tant mieux)

Si les chefs plaident que leur marche allait faire entendre la « voix du peuple », ils refusent en fait que les membres apportent leurs propres pancartes et scandent leurs propres slogans (ça pourrait sonner trop raciste)… Brouillette appelle d’ailleurs cela des « marches silencieuses ».

La Meute ne représente pas le peuple. Elle ne représente qu’un gourou, qui ment comme il respire, du nom de Sylvain Brouillette. 60 000 membres? Plutôt environ 150…

z6 à peine une centaine

Les monuments de Maisonneuve et de Macdonald vandalisés : Des militants et des artistes anticoloniaux dénoncent le colonialisme ainsi que le génocide

 Commentaires fermés sur Les monuments de Maisonneuve et de Macdonald vandalisés : Des militants et des artistes anticoloniaux dénoncent le colonialisme ainsi que le génocide
Juin 272018
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Six photos des statues vandalisées sont disponibles ici:

Montréal le 27 juin 2018 – Nous sommes des militant.es et des artistes anticoloniaux qui avons décidé de vandaliser deux monuments qui célèbrent le colonialisme français et anglais à Montréal. Le monument de Maisonneuve qui se situe sur la Place d’Armes dans le Vieux-Port ainsi que le monument de Macdonald de la Place du Canada ont tous deux, été couverts de peinture rouge la nuit dernière. Ces monuments sont des icônes publiques qui représentent de façon impénitente le génocide des nations autochtones de l’île de la Tortue et du racisme en général.

Nous avons décidé de défigurer ces monuments dans l’intervalle de deux fêtes nationales (la Saint-Jean-Baptiste et la fête du Canada) pour marquer clairement notre rejet de toutes les formes de nationalisme-colonialiste. Nous saluons le slogan de rue des anarchistes montréalais : Ni patrie, ni état; ni Québec, ni Canada! Nous résistons également aux groupes d’extrême-droites qu’ils soient nationalistes ou fédéralistes, francophones ou anglophones. Nous dénonçons la présence de ces groupes qui expriment sans gêne leur nostalgie d’un passé empreint par le racisme, le génocide et la suprématie blanche. Notre vandalisme est également dirigé contre eux.

Le monument de Macdonald, érigé en 1895, célèbre directement la suprématie blanche. Le Premier Ministre John A. Macdonald était directement impliqué dans le génocide des peuples autochtones à travers différentes mesures telles que les pensionnats qui cherchaient à détruire et à éliminer les cultures des premières nations. Il était ouvertement raciste, hostile à l’endroit des migrants chinois et indiens au Canada et il faisait sans gêne la promotion d’un Canada “Aryen”. Macdonald est aussi responsable de la pendaison du métis Louis Riel.

Le monument de Maisonneuve, également érigé en 1895, commémore le colon « fondateur » de Montréal, Paul de Chomedey de Maisonneuve. Ce monument outrageant célèbre le massacre et la conversion forcée des peuples autochtones. Une des citations qui se retrouve sur le monument et qui est attribuée à Maisonneuve fait directement l’apologie de l’agression coloniale contre la Confédération Haudenosaunee : « Il est de mon honneur d’accomplir ma mission; tous les arbres de l’île de Montréal devraient-ils se changer en autant d’Iroquois. » Ces deux statues devraient être constamment vandalisées jusqu’à temps qu’elles soient retirées de l’espace public. En tant qu’artefacts historiques, elles devraient être entreposées là où elles appartiennent soit dans les archives ou les musées. L’espace public devrait plutôt célébrer les luttes collectives pour la justice et la libération et non pas la suprématie blanche et le génocide.

— Des militant.e.s, artistes et vandal.e.s anticoloniaux-ales.

Contexte :

– Amherst, Maisonneuve et notre mémoire trouée (septembre 2017): www.lapresse.ca/debats/chroniques/rima-elkouri/201709/17/01-5134211-amherst-maisonneuve-et-notre-memoire-trouee.php

– Monument raciste et colonial à John A. Macdonald défiguré à Montréal (novembre 2017) https://montreal-antifasciste.info/fr/2017/11/12/monument-raciste-et-colonial-a-john-a-macdonald-defigure-a-montreal-avec-video-et-photos/

– Deux statues de la reine Victoria vandalisées à Montréal (mars 2018) www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/faits-divers/201803/15/01-5157416-deux-statues-de-la-reine-victoria-vandalisees-a-montreal.php

– Deux statues de la reine Victoria sont vandalisées à Montréal (mai 2018) https://sub.media/video/deux-statues-de-la-reine-victoria-sont-vandalisees-a-montreal/

– Montreal’s Monuments to Colonialism (September 2017) https://ricochet.media/en/1949/montreals-monuments-to-colonialism

– Colonial and Racist John A. Macdonald Monument Defaced in Montreal (November 2017) https://montreal-antifasciste.info/en/2017/11/12/colonial-racist-john-a-macdonald-monument-defaced-in-montreal-with-video-and-photos/

– Two Queen Victoria Statues Defaced in Downtown Montreal (March 2018) https://thelinknewspaper.ca/article/two-queen-victoria-statues-defaced-in-downtown-montreal

– Queen Victoria Statues Vandalized in Montreal (May 2018) https://sub.media/video/queen-victoria-statues-vandalized-in-montreal/

Un cadeau pour le G7 – S’tait ben ça k’s’tait

 Commentaires fermés sur Un cadeau pour le G7 – S’tait ben ça k’s’tait
Juin 252018
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Alors que la police et son armement para-militaire envahissaient les rues de la vieille ville à la recherche d’une obscure menace; des ombres se sont glissées hors de leurs tanières à l’assaut du réseau de télécommunication récemment mis à jour dans Charlevoix par de généreux toutEs-puissantEs. Le désir d’une bonne connection qualité fibre-optique pour le festival du G7 repose sur quelques milliers de poteaux et de gros filages noirs. Et non, ce n’est pas le genre de truc qui s’enflamme tout seul… On lève également notre chapeau au castor qui avait causé une panne du réseau optique en 2013, ainsi qu’à la glace qui a fait de même en avril dernier. On espère qu’en testant la solidité de votre fibreux joujou optique, on vous a fait manquer quelques tweets…

Nous refusons de nous laisser ligoter par vos réseaux tentaculaires. Pour nous, chaque avancée dans le domaine technologique se paie d’un recul de notre liberté.

Sabotage pendant le sommet du G7

 Commentaires fermés sur Sabotage pendant le sommet du G7
Juin 232018
 

De Sans Attendre Demain

Le dernier G7 s’est tenu à La Malbaie, au Québec, les 8 et 9 juin 2018 dans le château de Charlevoix. Si toute la zone était ultra-sécurisée comme on s’en doute, le pouvoir avait aussi pris soin de renforcer ses infrastructures critiques, à savoir la couverture du réseau cellulaire sans fil (avec un contrat de 15 M$ attribué à Bell pour l’installation de 13 relais de téléphonie mobile), mais aussi l’installation de la fibre optique dans cette zone dépeuplée et un peu préservée de la Malbaie (avec un contrat de 6 M$ à Bell), pour que les chefs d’État bénéficient de l’internet haut débit durant le sommet.

Bref, tout devait se dérouler sans anicroche de ce côté-là, et pourtant… et pourtant un incendie est survenu en plein G7 contre un câble à fibre optique, « rendant impossibles certaines communications sur la route 138 menant dans Charlevoix », selon un journal local. « La panne a affecté le service sans fil de Telus Mobilité et Bell Mobilité entre Beauport et Baie-Saint-Paul à la suite d’une coupure de fibre. Il y a 12 sites sans fil qui ont été affectés par cette panne ». Le Réseau intégré de télécommunication multimédia du gouvernement du Québec (RITM), qui permet le partage de services, d’informations et de données entre les organismes publics partout au Québec, a aussi été affecté à Baie-Saint-Paul, ainsi que le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. Les dégâts ont été tels qu’un plan B a du être activé pendant ce G7 : une solution de contournement, par le déploiement d’une nouvelle fibre.

Bien sûr, comme il ne faut pas le clamer trop fort, et montrer la vulnérabilité de dispositifs toujours à portée de mains audacieuses, l’État a parlé d’accident. Il est tout de même de ces hasards incroyables, du genre une fibre optique cruciale qui s’enflamme toute seule en plein G7 dans la zone rouge, une fibre optique en verre ou en plastique, dont les propriétés ne sont pas vraiment propices à la combustion spontanée. Alors quoi qu’ils en disent, hypothèse pour hypothèse, nous préférons penser que c’est soi le feu divin, soit une main anonyme contrariée par ce sommet des puissants qui a été l’origine de cet incendie. Et comme Dieu n’existe pas…

Pas de quartier pour les racistes, pas de racistes dans notre quartier. Hochelaga résiste.

 Commentaires fermés sur Pas de quartier pour les racistes, pas de racistes dans notre quartier. Hochelaga résiste.
Juin 232018
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Depuis que les derniers boneheads (des skinheads néo-nazis) ont été crissé dehors du quartier à coup de pied au cul vers 2008, le quartier Hochelaga etait redevenu un ptit paradis pour les bums comme nous, pour les punks, bref pour la contre-culture. C’est un quartier multiculturel ou on se sent bien, ou le monde se jase facilement et ou il y a beaucoup de solidarité…

Depuis le retour et la multiplication des groupes racistes au Québec depuis 2016, notre quartier n’est pas épargné mais il continue de résister et de tenir bon !

On a été heureux-ses d’apprendre que le duo de youtubeurs fachos (ils ne s’en cachent même pas) DMS aka Maxime Morin et Guillaume Beauchamp se sont fait crisser dehors du quartier par des antifascistes. On était pu capable de les endurer, jusqu’au Chic Resto Pop ou ils venaient parfois manger… les tabarnaks, ils manquaient pas d’humour de venir manger là, eux qui méprisent les plus démunis!

On s’est fait dire aussi qu’à la dernière visite des Soldiers of Odin pour venir faire chier des punks dans le quartier cet hiver, les SOO sont repartis en courant comme des lapins !

On est peut-être antifasciste mais on est pas des sauvages. Quand on croise au bar l’Espace Public deux anciens dudes du groupe de viking-nazis les Wolves Of Odin, bin on leur laisse boire leur bière sure tranquille, parce que ça à l’air que les deux dudes s’impliquent plus dans un groupe raciste. C’est ça qu’on veut, alors on vous watch, mais on fait rien tant que vous faite pas de bétises…

La fin de semaine prochaine, le dimanche 1er juillet, deux groupes racistes viennent manifester dans notre ville. Il s’agit de La Meute et de Storm Alliance. Ces groupes sont pas implantés encore à Montréal mais il faut rester vigilant. Certain.e.s de leurs membres vivent dans notre quartier !

C’est le cas de Chantal Graton militante de La Meute qui vit sur la rue Leclaire, proche du coin Ontario. On donnera pas son adresse pour le moment car elle a sa fille qui est encore au CEGEP et les enfants ne sont pas responsables du racisme de leur parents. Chantal est une addicte de facebook, elle partage des fausses nouvelles à longueur de journée et elle s’est persuadée que les musulmans nous envahissent, que le «sang» musulman pousse au crime, au viol et à la pédophilie. Hey coudonc Chantal, tu leur dit quoi à tes voisin.e.s musulman.e.s quand tu les croises dans l’est d’Hochelaga ou tu vis ? C’est qui le danger pour la sécurité des autres selon toi?

 

 

Il y a aussi Patricia «La Rebelle» Ramez militante de Storm Alliance qui vit au 2660 de la rue Théodore (à deux pas du métro Viau). Fière militante nationaliste (ce n’est pas un crime) depuis des années, elle est une grande fan du groupe de néo-nazis les Soldiers of Odin et elle déteste les «antifas» . Dernièrement elle offrait son aide aux SOO quand ils ont promis 1000$ à qui leur fournirait des informations pour retrouver les personnes qui les ont attaqué. Quand elle parle des «Fan-fans» c’est les antifas, et les «cellules» c’est comme ça que Storm Alliance appelle les antifascistes… Coudonc c’est quoi ton osti de problème quand tu préfères aider le crime organisé plutôt que des personnes qui luttent contre le fascisme ?

Ces deux là sont supposées participer à la manifestation du 1er juillet de La Meute et Sorm Alliance à Montréal . On a éssayé d’entrer en communication avec elles, on a laissé de la documentation anti-raciste devant leurs portes mais ça ne les intéresse pas, elles préfèrent s’enfermer dans le racisme, l’islamophobie, la haine de l’autre… alors que le vrai grand problème du Québec aujourd’hui, les fauteurs de troubles, c’est vous et vos groupes de racistes pathétiques!

On dévoile vos adresses pour que vous vous rendez compte que les actes ont des conséquences.

On en dévoilera prochainement d’autres dans le quartier.

Hochelaga déteste les racistes, Montréal déteste les racistes, le Québec déteste les racistes.

Signé : des habitant.e.s du quartier Hochelaga

« C’est un dossier de Santé et Sécurité, c’est tout ce qu’on dit depuis le début. »

 Commentaires fermés sur « C’est un dossier de Santé et Sécurité, c’est tout ce qu’on dit depuis le début. »
Juin 222018
 

De Dure Réalité

Les médias ne cessent de le répéter, les grutiers du Québec sont actuellement en grève illégale, malgré les menaces gouvernementales qui planent au-dessus de leur tête. C’est en début d’après-midi, le 21 juin, qu’ils ont décidé de tenir une manifestation devant les bureaux de la Commission de la Construction du Québec (CCQ). Leur message était clair, ils ne plierons pas tant et aussi longtemps qu’on mettra leur vie en danger, c’est un enjeu de santé et sécurité au travail, selon eux. Ils étaient plus de 350 à être venus fraterniser et montrer leur rapport de force dans le cadre d’une grève qui a débuté le 14 juin dernier au chantier du Pont Champlain, avant de s’étendre à l’ensemble du Québec. Regard sur une grève moderne remettant en question les lois du travail dans la province.

Des grutiers de partout au Québec ont fait le voyage vers Montréal pour participer à cette manifestation : Sherbrooke, Québec, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie étaient entre autres représentés. La foule, majoritairement habillée aux couleurs du Local 791 G de la FTQ-Construction, comptaient aussi quelques supporteurs, familles de grévistes ou syndicalistes solidaires à la cause ainsi que des étudiants en conduite de grues. On avait même déplacé un de ces fameux camions-flèche afin de faire une démonstration de la dangerosité des manœuvres avec ce type de véhicule, faisant facilement tanguer le camion sur un côté.

grutiers 3

Les travailleurs présents en avait long à dire sur le rôle de la CCQ dans ce conflit de travail. Il faut souligner que c’est la Commission qui veut mettre en place un système permettant à n’importe quel ouvrier de la construction de pouvoir manœuvrer un camion-flèche après seulement 80 heures de formation en entreprise, alors qu’auparavant, il fallait un diplôme d’études professionnelles (DEP) de 870 heures. Ce DEP avait d’ailleurs été rendu obligatoire par la CCQ dans les années 1990, ce qui avait permis de faire chuter drastiquement le nombres d’accidents de travail dans ce métier. Les grévistes ont donc décidé de se battre sur cet enjeu de santé et sécurité au travail. La question demeure, qui, exactement, a un intérêt à ce que les travailleurs et travailleuses soient moins formé-e-s pour un métier aussi dangereux? N’est-ce pas à la fois problématique pour la personne qui manœuvre le camion-flèche, pour les travailleurs et travailleuses qui oeuvrent autour et pour la population en générale?

La grève perturbe actuellement plusieurs chantiers importants au Québec dont le plus symbolique est celui du pont Champlain. Ce chantier sert d’ailleurs d’épouvantail de la part du gouvernement québécois pour mettre de la pression sur les grévistes en soulignant qu’ils perturbent la construction d’une infrastructure publique. Les grutiers devraient-ils tolérer qu’on mette leur sécurité en danger pour accélérer la construction d’un pont ou d’un édifice? Qu’en est-il des risques pour autres salarié-e-s qui travaillent sur l’un de ces chantiers autour de ces engins difficiles à opérer?

grutiers2« On n’a jamais vu ça, mobilisés comme vous êtes. C’est vous autres même qui avez pris la décision de ne pas aller au travail. Je vous en félicite! C’est un dossier de Santé et Sécurité, c’est tout ce qu’on dit depuis le début. Y’a-t-il quelqu’un à quelque part qui va nous écouter? » a déclaré Evans Dupuis, président du Syndicat des grutiers de la FTQ-Construction, lors d’un discours. « Vous êtes en train de démontrer à tout le monde qu’il va falloir qu’ils nous écoutent. Vous pouvez en être très fiers! » a-t-il ajouté.

Nous suivrons de près l’évolution de ce conflit de travail. L’illégalité de cette grève (au Québec on ne peut faire grève que lors du renouvellement d’une convention collective), ne saurait faire oublier que cette modification de la CCQ n’a jamais été discutée avec les syndicats lors des dernières négociations. Pour l’instant, il semble clair que les grutiers continueront à refuser de travailler si on ne réinstaure pas le DEP obligatoire. Comment réagira le gouvernement dans ce bras de fer face aux travailleurs? Il semble que pour l’instant, la seule solution amenée par Diane Lemieux, directrice de la CCQ, soit la massue et non la conciliation. Ça semble être tout le respect qui est donné aux grutiers par ceux et celles qui gèrent l’industrie.

Reportage par Éric Sédition

Photos par Cédric Martin

Bienvenue en enfer : Appel à l’action le 30 juin et 1er juillet

 Commentaires fermés sur Bienvenue en enfer : Appel à l’action le 30 juin et 1er juillet
Juin 192018
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Le 1er juillet des groupes haineux comme La Meute et Storm Alliance annoncent une manifestation à Montréal contre l’immigration illégale. Ça tombe mal pour eux car nous n’aimons pas les racistes et nous n’aimons par le 1er juillet, la fête du Canada colonial.

Les racistes oublient où ils s’apprêtent à foutre les pieds… Montréal est contre les racistes et nous allons le leur rappeler. Il faudra plus que des dizaines de policier anti-émeutes pour leur permettre de manifester.

Nous appelons TOUTES les personnes qui se sentent interpellées par la présence de ces racistes à réagir par des actions concrètes, partout dans la province :

– la fin de semaine du 30 juin – 1er juillet, multiplions les actions directes ou symboliques, contre le racisme et le colonialisme.

– jusqu’au 1er juillet, redécorons la ville avec des stickers, graffitis, posters, etc… afin que partout on ne lise qu’un seul message sur les murs de la ville : «Fuck La Meute»

Un mur gris proche de chez vous? Des tracts à distribuer? Une adresse que vous gardiez pour une bonne occasion? Quelques affiches à poser dans votre quartier? C’est le moment :)

Frappons partout. C’est une responsabilité collective.

Envoyez nous vos photos et rapports d’actions à welcometohell@riseup.net

Affiche

Nuit chaude

 Commentaires fermés sur Nuit chaude
Juin 172018
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Par une récente nuit de juin, un bâtiment de Ciment McInnis crame aux abords de l’abominable cimenterie de Port-Daniel, ne laissant derrière lui qu’un squelette calciné. Ce feu brule pour nos coeurs humiliés. Que les cendres retournent à ces terres qu’illes ont dévastées impunément et les arbres reprendront le reste.

Chaque banque est une toile vierge

 Commentaires fermés sur Chaque banque est une toile vierge
Juin 162018
 

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Dans la nuit du 14 juin, des artistes qui désirent rester anonymes ont apporté une contribution au festival MURAL 2018. L’oeuvre est une application post-moderne d’acrylique à l’extincteur sur fenêtre de banque de 15 pieds par 8 pieds. Plus spécifiquement, nous avons aspergé le devant de la Banque nationale sur le boulevard Saint-Laurent avec un extincteur rempli de peinture noire.

Il est évident que la politique, à la fois celle de politicien.ne.s du G7 et d’activistes progressistes, est un cul-de-sac. Le problème, c’est de trouver comment agir à la place. Nous décidons d’expérimenter en confrontant ce qui commodifie toutes les facettes de nos vies. Nous avons vu l’état depenser des centaines de millions pour des dispositifs de sécurité pour un spectacle/sommet qui est peu connecté à nos vies et nos luttes à long terme. Au lieu de tomber dans ce piège, nous préférons agir là où les flics ne s’y attendent pas. Nous continuerons de le faire.

Solidarité avec les anarchistes qui subissent de la répression à Québec, à Montréal, à Hamilton, et partout ailleurs.

– Des casseurs

Endossement et appel au contingent antifasciste: “Manifestation Un statut pour toutes et tous” (16/06/2018)

 Commentaires fermés sur Endossement et appel au contingent antifasciste: “Manifestation Un statut pour toutes et tous” (16/06/2018)
Juin 152018
 

De Montréal-Antifasciste

Depuis 2004, nos camarades de Solidarité sans frontières ont organisé annuellement une marche “Un statut pour toutes et tous” pour revendiquer un arrêt aux déportations et aux détentions d’immigrant-es, et pour appuyer l’ouverture des frontières et la régularisation pour tous-tes immigrant-es et réfugié-es. La marche vise également à revendiquer la création d’une vraie “ville sanctuaire” à Montréal.

En tant qu’antifascistes, nous appuyons de tout coeur ces revendications – nous rejetons toutes frontières coloniales et impérialistes, et voulons que tous-tes migrant-es qui les traversent soient traité-es avec respect et dignité. La cause de la justice migrante nous tient à coeur, spécialement dans le climat politique actuel, où l’on constate une montée de l’extrême droite et une normalisation croissante d’une rhétorique anti-immigrante et islamophobe au sein des partis politiques et des médias de masse. Dans ce contexte, il est plus important que jamais d’assurer une forte présence d’antifascistes au sein de la lutte pour la justice migrante, à Montréal comme ailleurs.

Montréal Antifasciste endosse la manifestation “Un statut pour toutes et tous,” et souhaite participer concrètement en appellant à un contingent antifasciste. Comme d’habitude, nous invitons tous-tes camarades à nous rejoindre derrière la bannière de Montréal Antifasciste!

Infos événement:

“Ouvrons les frontières! Un statut pour toutes et tous!”
Manifestation festive
Le samedi 16 juin à 14h
Place de la Gare Jean-Talon (métro Parc)
Coin de Hutchison/Ogilvy.

Cet événement est familial.

Événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1804751619671476/
Site Web: www.solidarityacrossborders.org

Secured By miniOrange